Les oliveraies espagnoles et italiennes dévastées par l’épidémie “Ebola”

xyllela_fastidiosa.jpg

Les oliveraies espagnoles sont menacées d’attaque par une souche de la maladie “d’Ebola des olives” qui a ravagé cette culture en Italie.

La bactérie Xylella fastidiosa, soupçonnée d’être originaire des États-Unis, a fait d’énormes ravages au sud  de l’Italie depuis sa première apparition à la fin de 2013.

Surnommé “l’Ebola des olives” par Blanca Landa, une chercheure à l’Institut Espagnole de l’agriculture durable, ce fléau menace de dévaster des plantations entières à travers le sud d’Espagne. 

Landa a déclaré au quotidien espagnol ABC: “L’épidémie italienne est très virulente. La virulence de la bactérie dans les oliviers est sans précédent”.

“C’est vraiment cruel. Les agriculteurs italiens, que nous avons rencontrés, nous ont dit qu’ils avaient pris soin de leurs oliveraies mieux que leurs enfants et maintenant ils sont irrévocablement endommagés. En à peine un an, il peut détruire toute une plantation.”

Cette maladie représente une sérieuse préoccupation pour les autorités espagnoles, vu que ce pays est le plus grand producteur d’huile d’olive dans l’Union Européenne.

Il n’y a pas de remède pour cette maladie, qui provoque le “syndrome de  dépérissement rapide de l’olivier”, et tout arbre touché doit être abattu.

Parmi les mesures prises par l’UE, les autorités italiennes seront désormais tenues d’analyser tous les oliviers dans une zone adjacente de 20 km aux zones touchées (Brindisi et Tarente).

Si tous les endroits ont été testés positifs, toutes les cultures d’oliviers dans un rayon de 100 m doivent être détruites.

Cependant, ces mesures sévères ont été critiquées par Roberto Moncalvo,  président du groupe agricole italien Coldiretti.

Moncalvo a déclaré : la destruction des oliveraies italiens pourrait “provoquer des dommages économiques et environnementaux inacceptables” et priver les italiens “de centaines d’années d’histoire”.

Source : independent.co.uk

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *