Drosophila Suzukii: Bioplanet France dévoile un nouvel outil de lutte

Bioplanet est un producteur d’insectes auxiliaires basé à Cesena. La filiale française a reçu une autorisation de mise en marché pour le dernier Trichopria500.

La trichopria drosophilae est un hyménoptère parasitoïde qui pond à l’intérieur de la pulpe de son hôte se développant ensuite comme un endoparasite. Elle s’attaque à diverses espèces de drosophiles, dont l’espèce exotique envahissante D. suzukii.

La femelle du Trichopria cherche les pupes de drosophile pour y déposer un œuf. Une larve se développe rapidement à l’intérieur. Contrairement à d’autres parasitoïdes, la T. drosophilae est capable de surmonter la forte réponse immunitaire du D. suzukii et, après un développement complet, un nouvel adulte émerge de la pupe perçant un trou dans sa surface.

Grâce à sa taille, la T. drosophilae peut être utilisée en combinaison avec les filets anti-drosophiles. Son intérêt au niveau du stade de pupe permet aussi l’utilisation de pièges pour surveiller les adultes de la mouche.

La trichopria drosophilae est destinée à être utilisée avec des lâchers répétés et préventifs, à l’intérieur et autour de la culture, commençant par cibler les générations de drosophiles qui sortent de l’hiver et qui seront les géniteurs des générations suivantes, réduisant de cette façon les premiers dégâts dans le but de réduire la pression du parasite.

La trichopria représente un outil intéressant dans la gestion intégrée de D. suzukii pour contrôler durablement les populations du ravageur.

La trichopria est disponible en bouteilles de 500 individus (TRICHOPRIA500).

Source: www.freshplaza.fr/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *