Problèmes de pollinisation des framboises

La mauvaise formation et la déformation du fruit de la framboise sont dues à de nombreuses causes, notamment les intempéries, la génétique et même les virus. Cependant, la cause la plus courante est le manque de pollinisateurs, pendant le pic de floraison. Bien que les fleurs de framboise soient autogames, l’activité des abeilles reste responsable de 90 à 95% de la pollinisation.

Pour comprendre à quel point une mauvaise pollinisation peut entraîner des fruits malformés, il est important de visualiser la nature de la fleur de framboise. La fleur est composée de 100 à 125 pistils, auxquels le pollen doit être transféré pour créer une graine mature et la drupe entourant la graine.

Environ 75 à 85 drupes composent une framboise et chaque drupe a la même structure qu’une cerise ou une pêche. Si quelques une des drupes ne sont pas pollinisées, l’intégrité de l’ensemble du fruit est compromise. Ceci est dû au fait que la drupe immature reste petite, ne contribue pas à la structure et à la résistance de l’ensemble et que le fruit qui en résulte est déformé et friable (c’est-à-dire qu’il se défait facilement).

Au-delà de cela, on peut voir clairement sur l’image qu’il y a un excès de nectar accumulé sur la fleur. Plus tard, ce nectar causera certainement des problèmes de moisissure salissante et d’autres champignons qui prolifèrent dans ce milieu riche en nutriments.

Attention, l’excès de nectar n’est pas seulement dû à la faible pollinisation. Il peut également être causé par un désordre physiologique lié au climat et à l’excès d’irrigation (comme le phénomène de « guttation » sur les feuilles de tomates).

Il y a 3 points de focus auxquels le producteur doit absolument veiller pour réussir la pollinisation de ses framboises :

  1. Les ruches doivent être fortes avec une activité d’abeilles intense (au moins en milieu de journée) et la serre doit être remplie d’abeilles et pas seulement quelques individus ici et là. Si ce n’est pas le cas, le nombre ou la qualité des ruches ne sont pas suffisants.
  2. Les fleurs de framboise sont censées être très attrayantes pour les abeilles. Cependant, peuvent être attirées par d’autres fleurs à proximité, soit parce qu’elles sont plus attrayantes, soit parce que l’irrigation de la culture est excessive, ce qui donne un nectar de moins bonne qualité et non attrayant. Si les abeilles ne vont pas dans la serre, il faut les suivre pour voir où elles vont.
  3. Certains pesticides (chimiques ou biologiques), même s’ils ne sont pas directement toxiques pour les abeilles, peuvent avoir un effet répulsif. Le producteur doit prendre note de tout changement de comportement des abeilles ou de la résistance de la ruche après l’application du pesticide.

Source : www.mediahorticole.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *