Archer : une nouvelle variété de fraise développée après 17 ans de recherches

Fraise, Archer, Variété, Fruits rouges

Après 17 ans d’essais, de suivi, de récolte et de dégustation, le professeur Courtney Weber, spécialiste en horticulture et en sélection végétale a finalement publié sa dernière variété de fraise “Archer”, lundi 12 décembre.

Weber a affirmé qu’Archer est la huitième variété de baies qu’il a développé à la station expérimentale d’Agriculture de New York depuis son arrivée à l’Université de Cornell en 1999. En effet, Weber a développé trois variétés de framboises et quatre autres variétés de fraises, la plus récente étant la variété Walker – actuellement vendue sous le nom Wonder Violet – et Herriot, tous les deux publiés en 2012.

Weber a expliqué que le développement de la variété Archer avait commencé il y a longtemps.

“La semence d’Archer a été développé en 1999, mais n’a été plantée que jusqu’en 2000. En 2001 elle a été sélectionnée et finalement elle a été libéré en 2016, donc 17 ans après.”

Le développement de la variété Archer a pris la plus longue durée par rapport à toutes les autres variétés. Weber a développé que tout projet de baie nécessite un investissement important en terme de temps.

La reproduction commence par une graine, qui donne une plante par la suite selon Weber. Un an plus tard, cette plante unique produit 10 à 20 plantes filles appelées “stolons”. Un an après, les stolons sont plantés et après une autre année, leurs fruits peuvent être cueillis. Le processus est ensuite répété plusieurs fois.

Weber a mit le point sur le suivi phytosanitaire qui doit accompagner tous les stades de développement et que même avec ce suivi les choses peuvent mal tourner d’où la nécessité   de reproduire les semences qui peuvent résister à des conditions défavorables.

“Nous voulons avoir une certaine confiance lorsque nous mettons en phase commerciale nos produits pour que les producteurs aient la capacité de les faire croître dans de nombreux endroits et sous différents climats,” a-t-il dit.

La résistance aux insectes et aux maladies saisit une grande attention tout au long du processus des essais. Weber a déclaré que son équipe s’assure que les plantes sont indemnes de maladies en les testant en laboratoire.

“Nous pouvons tester diverses types de maladies pour s’assurer que lorsque nous livrons nos produits aux producteurs nous ne condamnons pas leurs cultures”, a déclaré Weber.

Au-delà de sa rusticité et sa résistance aux insectes et aux maladies, ce qui rend Archer si remarquable c’est sa taille extrême et sa saveur forte et douce selon Weber.

” Archer, s’est distinguait dès le début, car elle avait de très gros fruits”, a déclaré Weber. “C’est un caractère qui attire l’œil très facilement.”

Souvent, il y a un compromis entre la taille et le goût. Un des plus grands défis des éleveurs est la création d’un grand fruit qui a un bon goût.

“Quand nous avons goûté  Archer, nous avons eu affaire  à variété de  fraise qui a un très bon goût,” dit-il. “C’est vraiment motivant de voir cette combinaison réussie,” conclut Weber.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *