Bientôt la fin du sticker sur agrumes et tomates, place au tatouage

tomato_barcode.jpg

Les fruits seront bientôt «tatoués» avec des codes à barres, dates de péremption et logos remplaçant ainsi progressivement les étiquettes autocollantes qui dérangent aujourd’hui la plupart des clients.

Marks & Spencer sera le premier magasin britannique à utiliser la nouvelle technologie laser, avec un essai sur des oranges attendu dans les prochaines semaines. La technologie utilise un laser et un liquide coloré pour graver des images et du texte directement sur la peau du fruit sans endommager l’intérieur. La technique fonctionne même sur les fruits fragiles comme la tomate.Par conséquent, si l’essai sur orange réussi, il sera étendu à d’autres aliments. Andrew Mellonie de M & S a dit: “C’est un concept intéressant car les produits frais sont souvent identifiés par des stickers, qui peuvent être difficiles à enlever.

De plus il peut y avoir des changements de design qui font qu’on se retrouve avec des stocks d’autocollants inutilisables.” Il y avait eu des préoccupations au sujet des effets possibles sur la santé humaine, mais plus tôt cette année, l’UE a approuvé l’utilisation des produits chimiques impliqués. Le processus est en effet, déjà utilisé dans d’autres pays.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *