Sommelier belge: Le Maroc, futur leader mondial de la vigne

uvas.jpg

Bruxelles : Selon, Eric Boschman, sommelier belge, grand expert en dégustation du vin et titulaire de nombreuses distinctions dans ce domaine, le Maroc fait tout pour intégrer le cercle mondial très select, des puissances vitivinicoles.

En effet,  Eric Boschman a estimé que le Maroc ‘‘considéré comme l’un des derniers réservoirs à vignes sauvages authentiques dans le mondeil connaît un renouveau vitivinicole important depuis une quinzaine d’années’’. 

Ayant signé sur le site du journal belge Le Soir, une tribune intitulée, ‘Le Maroc, nouveau paradis de la vigne?’, Eric Boschman a indiqué que les investisseurs marocains dans le secteur de la vigne, ont, à coup d’effort colossaux, insufflé un développement considérable à la filière vin marocaine. 

Le sommelier belge en a relevé : ‘‘Le pays s’inscrit, désormais, sur la carte des producteurs avec lesquels il faut compter.’’

Néanmoins, nuance Eric Boschman, long est encore le chemin devant les viticulteurs marocains pour repositionner leurs vins hors des marchés au vrac. 
L’expert belge a plaidé pour l’invention ‘‘d’une identité originale à la production nationale maintenant que les vins sont désormais bien maîtrisés au niveau de l’oxydation et de l’alcool’’. Il a relevé que la production marocaine était encore dominée par les grands classiques internationaux et que les producteurs marocains doivent œuvrer à ‘‘produire des vins aux accents plus originaux, marqués par leur origine, des vins de terroir’’. 

Eric Boschman a conclu : ‘‘Ces vins, alliés à la richesse hors normes des cuisines marocaines ont de beaux jours devant eux.’’

A propos de la filière vitivinicole au Maroc :

La Filière vitivinicole au Maroc fournit 20.000 emplois agricoles et plus de 10.000 dans les secteurs annexes, de l’embouteillage à la distribution. 

Le chiffre d’affaires global avoisine les 100 millions d’euros dont 45 millions, tous impôts et taxes confondus, reviennent au Trésor marocain. 

L’exportation reste faible même si la plupart des vins de qualité sont exportés. Pour une production stable d’environ 34/35 millions de bouteilles annuelles, 30 millions sont consommées sur le marché intérieur.

Source : lemag.ma

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *