Round-up : Bayer-Monsanto indemnise des plaignants américains

Ce mercredi 24 juin, le géant allemand de l’agrochimie Bayer a annoncé une série d’accords d’indemnisation, pour un montant d’environ 10 milliards de dollars, pour résoudre les ennuis judiciaires de sa filiale Monsanto aux États-Unis. En effet, ce montant vise à solder les litiges sur le glyphosate (Round’up) qui l’oppose à près de 100000 plaignants américains à sa filiale américaine. Ces plaignants seraient victimes de cancers imputés au Round’up, un pesticide à base de glyphosate produit par la firme.

Toutefois, l’entreprise précise que ces accords «ne contiennent aucune reconnaissance de responsabilité ou de faute », mais vise à « mettre fin à une longue période d’incertitude ». Dans un communiqué, Werner Baumann, président du directoire de Bayer, juge le montant « financièrement raisonnable par rapport aux risques financiers importants qu’impliqueraient un contentieux courant sur plusieurs années ». De plus, Bayer continuera de commercialiser le Round’Up, classé en 2015 « cancérigène probable » par le Centre international contre le Cancer (Circ), une instance de l’OMS, ainsi que d’autres produits à base de glyphosate.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *