Marché mondial : l’avocat

Sur le marché européen, les prix des avocats reculent lentement. Globalement, on s’attend à une forte baisse des prix en juillet et août par rapport aux mois précédents car certains pays continuent d’acheter des volumes plus faibles que d’habitude, la crise du coronavirus ayant toujours un impact énorme. Par exemple, certains services de restauration aux États-Unis ne sont toujours pas revenus à leur rythme antérieur. Le Pérou, le plus grand producteur mondial, vend donc davantage de volumes sur le marché européen. Les autres pays et régions producteurs sont le Mexique, la Colombie, la Californie, l’Afrique du Sud, le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda. L’Afrique du Sud exporte également beaucoup vers le Japon et l’Asie. Le Pérou est très présent en Chine et en Inde. Les entreprises sud-africaines s’approvisionnent également en avocats péruviens pour compléter leurs propres volumes, car les quantités produites sur place sont moins importantes que prévu. En Chine, les importations sont toujours en hausse ; la Colombie est perçue comme un bon apport pour combler l’écart entre les saisons chilienne et péruvienne. Les habitants travaillent aussi de plus en plus sur leur propre production.

Belgique : des prix bas pour les Hass ; les Greenskins aux prix habituels
Actuellement, l’offre d’avocats Hass est importante, étant donné que différents pays en produisent, explique un commerçant belge. La demande est à un niveau plutôt standard. Par conséquent, les prix des Hass sont assez bas et ne diffèrent pas beaucoup de ceux des Greenskins. Les Greenskins sont actuellement importés du Pérou et d’Afrique du Sud avec un approvisionnement normal.

Pays-Bas : offre importante d’avocats, popularité toujours en hausse
Le marché européen de l’avocat est actuellement bien approvisionné. Les importateurs affirment que l’offre du Pérou et du Kenya est suffisante. Il y a également un bon approvisionnement en Greenskins en provenance d’Afrique du Sud. Ceux-ci sont particulièrement appréciés en Europe de l’Est, dans les pays baltes, en Italie et en Grèce. En raison de la popularité croissante de cette culture, de plus en plus de zones de production sont introduites. Le Kenya, par exemple, continue d’accroître sa part de marché, mais la Tanzanie, de son côté, se profile comme un pays susceptible d’exporter des avocats, selon un importateur. Ce qui est positif, c’est que la popularité des avocats est également de plus en plus grande. Le mois de juin a été désigné Mois de l’avocat par l’Organisation mondiale de l’avocat, ce qui a donné lieu à des promotions dans diverses chaînes de supermarchés du monde entier. Le nombre de pays exportateurs d’avocats est également en augmentation. Pour leur part, les exportateurs péruviens, chiliens et africains se concentrent de plus en plus sur le marché chinois. La Chine a un grand potentiel, tout d’abord grâce à son énorme population, mais aussi parce que l’avocat y est encore pratiquement inconnu.

Allemagne : l’offre légèrement excédentaire entraîne une pression sur les prix
En raison du coronavirus, le flux commercial de l’avocat a connu des changements. Le segment de la restauration a fortement reculé, tandis que les ventes au détail ont sensiblement augmenté. Le marché de l’avocat semble avoir bien résisté à la crise et les ventes sont restées relativement stables dans l’ensemble. Toutefois, l’offre limitée a entraîné des hausses de prix importantes entre avril et mai. Selon un importateur, le marché est maintenant revenu à une situation un peu plus calme.

Malgré un démarrage un peu difficile, les choses se déroulent maintenant bien pour l’offre péruvienne. Au lieu des petits fruits qui dominaient jusqu’à récemment, le calibre le plus courant est désormais le 16+. « Ceux-ci se combinent bien avec les produits sud-africains, qui ont tendance à être un peu plus petits. Cela signifie qu’il y a maintenant un équilibre dans l’offre », déclare un commerçant. Les prix ont atteint un niveau très bas en raison d’une légère surproduction et d’une pression considérable sur les prix. « Nous nous attendons à ce que la situation se stabilise à nouveau dans les prochaines semaines ».

France : la consommation accuse un certain retard malgré la pression sur les prix du marché
Il existe des stocks importants d’avocats sur le marché français en raison de l’importation d’avocats péruviens, qui sont arrivés sur le marché européen en grandes quantités ces dernières semaines. De ce fait, les prix ont fortement baissé. Malgré les promotions dans les supermarchés, la consommation en France accuse un certain retard. En effet, pendant la fermeture du pays, les prix des avocats étaient élevés, mais maintenant que le fruit est de nouveau moins cher, les Français optent encore pour d’autres produits. Il y a donc maintenant beaucoup d’avocats disponibles, par exemple, sur le marché du frais de Rungis.

Royaume-Uni : prix bas en raison de volumes importants en provenance du Pérou
De gros volumes d’avocats péruviens arrivent actuellement sur le marché européen. En semaine 23, 400 unités frigorifiques arrivaient chaque semaine, mais ce chiffre est maintenant passé à 600 par semaine. En raison de ces volumes importants, le marché est sous pression et les prix sont bas. Cette situation devrait persister pendant les 2 à 3 prochaines semaines. Le nord du Pérou est toujours en production avec des tailles plus petites. La récolte se déplaçant vers le sud du pays, de plus grandes tailles suivront. La demande sur le marché britannique est forte en raison du beau temps et des promotions des détaillants. On trouve également des volumes en provenance d’Afrique du Sud et du Kenya.

Espagne : une saison réussie pour les avocats espagnols, malgré des volumes importants et le coronavirus
La saison de l’avocat espagnol s’est terminée en mai avec de gros volumes. Cette saison a également été une année de forte activité. Malgré les gros volumes (environ 80 000 tonnes) et le coronavirus, la demande de petits calibres est restée élevée jusqu’à la fin de la saison. En raison de la forte demande, la saison s’est terminée plus tôt avec des prix élevés. Les producteurs, les commerçants et les détaillants qualifient cette saison espagnole de grand succès.

La campagne 2020/2021 débutera en septembre avec les variétés vertes et se poursuivra jusqu’à la fin octobre avec les Hass. Une année creuse est prévue sur la nouvelle saison, ce qui signifie que la récolte sera nettement inférieure. Par conséquent, les négociants et les exportateurs espagnols compléteront leur offre d’avocats avec la production d’autres pays. Les fournisseurs éligibles sont le Chili et le Mexique. Les importateurs espagnols s’approvisionnent actuellement en avocats au Pérou. Les volumes en provenance de ce pays ont inondé le marché européen et ont provoqué une chute des prix début juin. Selon un exportateur espagnol, l’Europe peut normalement absorber 10 millions de kilos d’avocats par semaine, mais depuis début juin, 13 à 14 millions de kilos d’avocats sont entrés sur le marché européen.

Italie : ventes en augmentation malgré le blocage
Les prix des avocats chutent lentement sur le marché européen et cela vaut également pour l’Italie. Une baisse légère mais constante est également prévue pour les mois à venir. « La commercialisation des avocats augmente chaque année », déclare un commerçant du marché de gros de Milan. « Même pendant les jours les plus difficiles du confinement, l’offre d’avocats sur le marché a continué à augmenter de manière significative ». Du 1er mars au 31 mai, les volumes ont augmenté de 40 % par rapport à la même période l’année dernière. Le prix moyen sur le marché de gros est de 10 € / kg (importations d’Afrique du Sud et du Pérou). Par rapport au commerce mondial, la production en Italie est une niche. Les prix sont donc plus élevés que ceux des avocats importés (presque le double). Les variétés les plus courantes sont les Hass, Fuerte et Ettinger et la nouvelle saison débutera en Sicile en octobre.

Afrique du Sud : les chiffres des exportations sont révisés à la baisse
Les exportations d’avocats étaient initialement estimées à 18,5 millions de boîtes de 4 kilos, mais cette estimation a été révisée à la baisse à 16 millions de boîtes. Deux raisons à cela. Premièrement, les exportations d’avocats Greenskins en Europe ont diminué au début de la saison en raison du blocage du continent. Le transport intérieur depuis des ports européens comme Rotterdam vers l’Europe de l’Est (un marché où de nombreux avocats Greenskins sont expédiés) a également été entravé par le confinement. La deuxième raison est que les avocats sont plus petits en raison du temps sec et de la chaleur dans le pays. Cette année, plusieurs grandes multinationales de l’industrie de l’avocat ont dû compléter leurs volumes d’avocats par des fruits provenant d’autres régions productrices, comme le Pérou.

Les deux tiers de la saison d’exportation actuelle sont déjà écoulés. Les ventes dans les supermarchés se sont bien déroulées. À partir de la semaine 21, les avocats péruviens sont devenus de plus en plus présents sur le marché européen. L’industrie surveille également le comportement des consommateurs, en essayant de savoir s’ils préfèrent les avocats à laisser mûrir chez eux ou les avocats prêts à consommer. Sur le marché intérieur, la restauration reprend lentement, ce qui stimule la demande d’avocats. Le prix moyen du marché est actuellement de 0,62 €/kg (12,21 ZAR) et la tendance est à la hausse.

Amérique du Nord : le Pérou expédie davantage d’avocats aux États-Unis
L’offre d’avocats est pour le moins abondante. Les avocats actuellement disponibles sur le marché nord-américain proviennent principalement de Californie, du Pérou et du Mexique. Le rendement attendu en Californie est plus élevé cette année que pour la saison 2019. « Nous avons 167 375 tonnes d’avocats cette année, dont nous avons déjà récolté 92 986 tonnes », explique un producteur californien. « Nous espérons pouvoir en récolter 6 800 tonnes par semaine ». D’autres avocats arriveront du Pérou cette année. Dans ce pays aussi, les stocks sont abondants, et le Pérou profite du fait que le Mexique tente de limiter ses stocks afin de réduire la pression sur les prix. De nombreux autres détaillants font la promotion des produits péruviens dans les supermarchés cette année. Les volumes attendus du Mexique sont également supérieurs à ceux de la saison précédente, mais il ne reste qu’une semaine pour récolter et exporter aux États-Unis. Après cela, le pays laissera une quantité considérable d’avocats sur les arbres.

En termes de demande, les prix restent stables actuellement. Au cours des quatre premières semaines du confinement, le coronavirus a fait chuter les ventes sur le marché de 22 680 tonnes (50 millions de livres) à 18 144 tonnes (40 millions de livres) par semaine. Dans les semaines qui ont suivi, le commerce de détail a pu absorber les ventes destinées à la restauration. Ce dernier est actuellement revenu à 50% de la demande initiale d’avocats ; cependant, dans les semaines à venir, on s’attend à une pression accrue du marché avec l’arrivée de fruits du Pérou et de la Californie.

Mexique : Jalisco fait face à la concurrence du Pérou
Alors que le Michoacán exporte principalement vers les États-Unis, les producteurs de Jalisco se concentrent sur le Canada, l’Europe et l’Asie. La saison à Jalisco a une courte pause entre mars et avril, lorsque la production est plus faible. La nouvelle saison a commencé un peu plus tard cette année, à la fin du mois de mai au lieu de la mi-mai, et les producteurs sont confrontés à des conditions de marché difficiles en raison des volumes importants expédiés du Pérou vers ces mêmes destinations.

Pérou : la production continue d’augmenter
La saison péruvienne a débuté fin avril. La stratégie principale du Pérou est d’augmenter sa production pour gagner une plus grande part du marché mondial, en particulier en Amérique du Nord et en Europe. De gros volumes devraient être exportés vers les États-Unis de la mi-juin à octobre. La production continue de croître et au moins 90 718 tonnes d’avocats devraient être expédiées vers cette destination cette saison.

Colombie : la haute saison devrait commencer en septembre
La Colombie est actuellement en basse saison, avec une faible production. Les producteurs se préparent à la haute saison qui débutera en septembre. La Colombie travaille dur pour se développer sur le marché mondial. Pour les exportateurs, l’impact du coronavirus sur le marché de l’avocat n’est pas encore trop néfaste en ce qui concerne la demande et les prix.

Inde : la Nouvelle-Zélande et le Pérou sont les principaux pays importateurs
Les avocats se portent bien sur le marché indien ces derniers temps. La première cargaison du Pérou par voie maritime devrait bientôt arriver. Grâce à une nouvelle plateforme de vente en ligne, les ventes d’avocats sont en hausse sur le marché indien. Les prix et l’offre sont actuellement stables.

Le Pérou et la Nouvelle-Zélande sont les deux principaux fournisseurs sur le marché indien. Ces deux pays ont une bonne part de marché en Inde, en fonction de la saison. L’emballage, le degré de maturité et les prix sont très différents pour les deux origines ; par conséquent, même lorsque les deux pays sont sur le marché en même temps, ils s’adressent à des types de consommateurs différents.

Chine : des avocats de Colombie et des États-Unis seront commercialisés pour la première fois cette année
Le volume des importations est plus faible cette année par rapport à l’année précédente. Cela est principalement dû au fait que de nombreux avocats ne sont pas correctement transformés en raison de leur qualité inférieure. Cela a un impact sur les ventes sur les marchés locaux. Actuellement, la plupart des avocats proviennent du Pérou et ces volumes augmenteront à partir de la mi-juillet. La Chine attend également les premiers avocats de Californie et de Colombie cette année. Le premier conteneur en provenance de Colombie devrait arriver le 29 juin. L’importateur s’attend à ce que ce soit un bel ajout pour combler le manque entre les saisons chilienne et péruvienne. Le même importateur a même planté pour la première fois cette année des avocats Hass dans le Yunnan, une première étape vers une production nationale d’avocats en Chine.

Australie : des stocks stables, mais une offre plus faible en été
Avocados Australia s’attend à ce que l’offre reste stable dans les mois à venir ; toutefois, lorsque la récolte d’été arrivera, les volumes devraient être réduits, car les producteurs du sud ont peu d’avocats sur les arbres. L’industrie continue de promouvoir la consommation de ce fruit à domicile, car les ventes à la restauration se sont taries, bien que la plupart des États australiens aient déjà introduit des dispositions moins strictes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *