Olivier : le compost du tourteau d’olive améliore la qualité des huiles

olivier compost.jpg

Une alternative à l’utilisation et le recyclage des sous-produits de l’industrie d’olive.

Des chercheurs de l’Institut andalou de la recherche agricole et de la formation, (FIPA), ​​ont montré que l’utilisation d’engrais organique à base du tourteau d’olive, (les restes solides obtenus après extraction de l’huile d’olives), améliore la qualité du sol et le rendement d’huile d’olive.

Dans un article intitulé “Application of compost of two-phase olive mil waste in olive grove: Effects on soil, olive fruit and olive oil quality“, publié par la revue ‘Waste Management“ paru en mai 2014, explique comment les scientifiques ont essayé quatre différents mélange de composts. Le tourteau seul ou mélangé avec 3 autres matières organiques (bois de taille de l’olivier, du fumier d’ovins et du fumier du cheval). Ils ont été utilisés soit comme agents structurants du sol ou comme sources d’azote.

Les composts matures ont été appliqués au sol pendant six années consécutives dans une oliveraie traditionnelle dans la province de Jaén (Espagne). Les effets de l’amendement du compost sur ​​les caractéristiques du sol, le rendement des cultures et de l’état nutritionnel et également la qualité de l’huile d’olive ont été évalués à la fin de l’expérience. Ils ont comparés les valeurs à un témoin traité seulement avec des engrais minéraux. Les effets les plus importants sur les caractéristiques du sol incluant une augmentation significative de la disponibilité du N, P, K et une augmentation de la teneur du sol en matière organique ont été observé avec  l’application du compost du tourteau. Celui-ci produit une augmentation significative de la teneur en huile d’olive dans le fruit. Les parcelles amendées de compost du tourteau seul ont une teneur en huile d’olive de 15% plus élevés que celles qui ont reçu une fertilisation minérale.

En outre, l’étude montre une augmentation du rendement en huile d’olive qui peut atteindre 8% chez les arbres qui ont reçu un compost mélangé. Car, “il a développé une croissance de la pulpe du fruit” comme l’a détaillé une étude, d’Antonia Fernández. Ainsi, l’étude fournit une “solution économique” pour la gestion de quatre millions de tonnes de déchets solides générés chaque année par l’extraction des moulins à huile d’olive en Espagne.

Un exemple à généraliser au Maroc, car certains producteurs du Souss, compostent le tourteau d’olives depuis plusieurs années et ont obtenu de bons résultat sur tomate. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *