Les pouvoirs médicinaux de la pomme de terre

pomme_de_terre.jpg

La pomme de terre est un super aliment mais c’est également un excellent remède médicinal. Le célèbre médecin naturopathe Alfred Vogel était un grand partisan de l’utilisation de la pomme de terre pour traiter les irritations et inflammations internes ou externes.

Dans son fameux ouvrage « Le petit docteur » il mentionne : Des pommes de terre râpées crues sont particulièrement utiles dans le traitement des plaies difficiles à guérir, des caro luxuriants, des foyers pathogènes expulsant des tissus puants, des tumeurs, des contusions, du rhumatisme articulaire et des inflammations musculaires et osseuses.

Pour les applications externes, la pulpe crue doit être mélangée avec un peu de lait.

Cataplasmes :

De même, les pommes de terre en robe des champs, écrasées et délayées dans du lait cru jusqu’à consistance de bouillie, se prêtent parfaitement pour faire des cataplasmes. Selon les réactions individuelles, on s’en tiendra à des applications à des applications chaudes ou à des applications froides.

Le thérapeute Raymond Dextrait recommandait les cataplasmes à base de pomme de terre soit en utilisant sa pulpe crue, râpée, mélangée ou non à de l’huile d’olive, sur les brûlures, hémorroïdes, ulcères atoniques, dartres enflammées, soit la purée de pommes de terre, en cataplasmes bien chauds, sur furoncles, abcès, panaris, pour les faire « mûrir ».

Quelques rondelles de pommes de terre placées sur le front et maintenues par un linge ou un bandeau sont souvent efficaces pour calmer un mal de tête.

Jus cru de pommes de terre :

La meilleure application médicinale de la pomme de terre pourrait bien être sous forme de jus cru.
Pour citer une fois de plus A. Vogel :

Le jus de pommes de terre crues est très efficace contre les inflammations des muqueuses gastriques. Ceux qui souffrent d’un ulcère de l’estomac en prendront le matin à jeun, dilué dans de l’eau chaude. Le jus d’une petite pomme de terre suffit. Les personnes qui n’aiment pas le goût un peu fade de ce breuvage pourront l’incorporer à une crème d’avoine, sans toutefois le faire cuire. Il peut-être préférable de commencer par 1 c. à soupe et augmenter progressivement la dose.

Grâce à ses principes basiques, le jus de pommes de terre neutralise l’acide urique et constitue un bon remède contre le rhumatisme et l’arthrite. Il ne provoque aucun effet toxique, si l’on a eu soin d’éliminer les germes du tubercule.

Pour rappel, Ne jamais consommer le germe ou une pomme de terre germée. Celui-ci contient un toxique, la solanine. Seul le germe contient ce toxique.

Source : santemagazine.ma

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *