Les fraises espagnoles en compétition avec le Maroc

fraises.jpg

Le président de Freshuelva, Association des producteurs et exportateurs de fraises de Huelva, Alberto Garrocho, a souligné que la concurrence avec les pays comme le Maroc a baissé. La principale raison est qu’ils opté pour des variétés qui sont destinées à l’industrie de transformation plutôt que la consommation en frais.

“Ils n’ont pas une superficie aussi grande et les parcelles plantées ont été réservées aux variétés qui sont plus appropriées à l’industrie de transformation; un domaine dans lequel ils voient une plus grande rentabilité et où ils ont dirigé leurs efforts, vu qu’ils pensaient que leurs récoltes ont, peut-être, été en danger “, a-t-il dit.

Malgré cela, le président de Freshuelva a reconnu qu’il existe de nombreux autres concurrents. “À nos jours, la majorité des pays essayent de produire des fraises au cours de toute l’année comme nous le faisons. Si vous ne trouvez pas des produits français sur le marché il y aura des produits en provenance de la Turquie, de l’Egypte ou de l’Italie”.

Garrocho a également parlé de l’évolution de la campagne de la fraise dans la région, en soulignant que, ces derniers jours, le brouillard et la pluie ont causé “un peu de pourriture,” qui a entraîné l’augmentation des taux des écarts”.

“Nous essayons d’éviter les problèmes de pourriture sur nos produits, car cela nuit à notre réputation”, a-t-il noté. Pour cela, il a ajouté que cette situation a provoqué une baisse des prix par rapport à la moyenne de cette période de l’année, vu que  la qualité du fruit n’est pas optimale.”

“Les importateurs sont réticents par rapport à l’achat des produits qui  peuvent avoir des problèmes. Certains d’entre eux ont déjà  souffert de ces problèmes dans les dernières expéditions, mais les conditions météorologiques devraient s’améliorer, ce qui donnera un coup de pousse à la qualité des produits et par la suite aux prix”, a-t-il déclaré.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *