Driscoll’s veut produire tout au long de l’année

En Juin 2016, Driscoll’s a introduit une nouvelle stratégie de marque mondiale basée sur l’émotion qui comprenait les préférences des consommateurs en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Chine.

Selon l’enquête la plus récente menée aux États-Unis, plus de 85% des gens sont d’accord que le fait de consommer les baies les rend plus heureux. Cette compréhension des consommateurs a permis à Driscoll’s de promouvoir les baies comme un produit émotionnel qui relie directement à un sentiment de bonheur et de joie.

” Au cours de cette recherche exhaustive sur les préférences du consommateur nous avons été surpris par le niveau d’émotion que les consommateurs ont montré tout en parlant de baies. Il y avait une sorte de relation forte avec les souvenirs de la nature, d’été et d’enfance, bien évidemment,  lorsque la qualité est bonne » décrit Marieke Appel, responsable Marketing et Communication à l’EMEA. “Nous avons deviné que cela devait être capturé par l’essence de la marque.”

Le nouveau design de la marque Driscoll’s a été inspiré des baies elles – mêmes sous forme d’icônes pop du monde naturel. La marque utilise les couleurs et les formes individuelles des fraises, des myrtilles, des framboises et des mûres.

Driscoll’s estime qu’il y a un énorme potentiel inexploité de baies. Selon eux, dans un certain nombre de pays européens, les baies s’avèrent être encore plus importantes que les bananes et les oranges en terme de valeur. L’ambition de Driscoll’s est de positionner les baies comme principale friandise  dans un magasin, en investissant dans la connaissance des consommateurs et des partenariats de vente au détail.

Comment l’entreprise va atteindre cet objectif? En se concentrant sur un approvisionnement de baies tout au long d’une année, dit Theo Houwen, Senior Vice PDG, à l’EMEA Driscoll’s : «Nous voulons étendre et développer, tout en gardant toujours à l’esprit que nous sommes capables de ravir les consommateurs 365 jours par an. Nous réalisons ceci, étape par étape – en cultivant nos propres variétés, en trouvant des producteurs qui se connectent avec notre vision, puis en augmentant de volumes “.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *