Agrumes : L’UE s’inquiète du retour de la maladie de la tache noire

mancha_negra.jpg

Jaguar, le plus grand importateur des fruits d’Afrique du Sud, est à la recherche de sources alternatives d’approvisionnement en fruits en cas d’imposition de restrictions sur  la maladie tache noire des agrumes (mancha negra).

Jaguar importe chaque année 58.300 palettes d’oranges d’Afrique du Sud, 25 300 palettes de raisins et 110.000 palettes d’autres fruits. Les importations sud-africaines représentent environ 20% du volume total des fruits importés par l’entreprise. 

Les exportations du secteur agrumicole sud-africain en Europe sont de l’ordre de 600.000 tonnes dont 400.000 tonnes vont aux Pays-Bas.

L’année dernière, une interdiction des oranges sud-africaines a été imposée en raison de la maladie de la tache noire, qui a par la suite été levée. Toutefois les producteurs sud-africains ont été appelés à prendre des mesures supplémentaires pour empêcher l’entrée de cette maladie en UE.

Kees Rijnhout, représentant de la société Jaguar a déclaré jeudi 29 octobre : “Chaque année, nous sommes très inquiets par rapport à la situation de la maladie de  tache noire et nous recherchons des produits de différents pays, de sorte si cette maladie est détectée, nous aurons d’autres solutions alternatives “. Cependant, Kees croit que la problématique de cette maladie sera résolue dans environ cinq ans quand des solutions préventives seront trouvées.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *