Le Maroc, premier partenaire commercial africain et arabe de la Russie

Sans titre.jpg

Les échanges commerciaux entre le Maroc et la Fédération de Russie ont connu une nette progression ces 10 dernières années. En 2013, ils ont dépassé les 1,75 milliard de dollars et sont promis à une nouvelle dynamique avec les actions de promotion entreprises notamment du côté marocain. Malgré une balance commerciale déséquilibrée en faveur des Russes, le Royaume est le premier partenaire commercial de la Fédération de Russie à l’échelle africaine et arabe.

Les exportations marocaines vers ce pays, en nette progression depuis plus d’une décennie, sont constituées notamment d’agrumes, de farine et poudre de poissons ainsi que de tomates fraîches pour une valeur de 10 millions de dollars.

Quant au poisson frais, salé, séché ou fumé, les pommes de terre, les légumes frais ou congelés, les expéditions réalisées ont varié entre 1 et 10 millions de dollars en 2013. Avec les différentes actions de promotion sur ce marché, où les consommateurs ont amélioré leur pouvoir d’achat et sont devenus plus exigeants, le Maroc aspire à gagner de nouvelles parts de marché. Il en est ainsi de la troisième mission B2B organisée à Moscou et Saint-Pétersbourg par Maroc Export en mars dernier. S’agissant des importations en provenance de la Russie, elles sont essentiellement constituées de pétrole (environ 60%), de fer, de soufre, de produits chimiques, de bois, de papier et carton ainsi que des machines et appareils divers. Les relations économiques entre les deux pays sont aussi d’ordre financier.

En effet, à l’époque soviétique et notamment en 1989, un crédit de 100 millions de dollars avait été octroyé au Maroc pour le financement du complexe hydro-électrique du barrage Al Wahda, selon l’ambassade de Russie au Maroc. Après la réalisation de ce projet, un reliquat d’un montant global de 35 millions d’euros avait été dégagé. En 2006, le Royaume a proposé l’affectation d’une partie de ce reliquat au financement des projets de développement social dans le pays.

Sur le plan touristique, l’année 2005 a connu un tournant majeur avec la décision du Maroc d’annuler les formalités de visas pour les ressortissants russes. Cette procédure a été suivie par la signature d’un accord de coopération dans le secteur le 7 septembre 2006, date de la visite du Président russe Vladimir Poutine au Maroc. Source : Le Matin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *