GPC se met au carburant écologique

Le fabricant de papier carton compte alimenter ses engins à 15 à 25% en bio-diesel dès 2017. L’entreprise a, par ailleurs, lancé son bilan carbone.

Un biodiesel permettant d’économiser 2,6 tonnes d’émission en CO2 sur chaque tonne de biocarburant utilisée. C’est le bio carburant qui alimente à 10% et 15% les chariots élévateurs et semi-remorques de l’usine Gharb Papier Carton (GPC) de Mohammédia depuis octobre 2016.

La société vient à ce propos de signer une convention avec Kilimanjaro Environnement, l’entreprise productrice dudit biocarburant en vue de généraliser cette alimentation à toute la flotte de l’usine. «Cette initiative s’inscrit dans la droite ligne du pacte Qualit’air que nous avons signé en 2016 pour la réduction des gaz à effet de serre», a indiqué Mounir El Bari, administrateur directeur général de l’entreprise. Prenant la parole à cette occasion, Youssef Chaqor, directeur général de Kilimanjaro Environnement a pour sa part dit sa joie de voir un grand groupe s’engager en faveur d’un environnement sain. «Ce biocarburant est conçu à partir de la transformation d’huiles alimentaires usagées, qui si elles n’étaient pas recyclées, représenteraient non seulement une menace pour la santé des consommateurs mais un potentiel de pollution pour la nappe phréatique», a insisté Chaqor.

La mesure, a annoncé Bari, sera également appliquée dès 2017 à tous les engins des usines de GPC d’Agadir, de Kénitra et de Meknès ainsi que la flotte de véhicules de l’entreprise et à une part en bio-diesel de 15 à 25%. Poursuivant son propos sur l’engagement écologique, Bari a fait savoir que le bilan carbone de l’entreprise présentera ses résultats, lesquels devraient bientôt être connus. Il a également rappelé toute une série de mesures prises par GPC dans le cadre de sa démarche environnementale.

Ainsi, il est revenu sur la construction en 2014 de deux stations d’épuration des eaux usées industrielles au sein des unités de production à Mohammédia et Agadir pour un investissement de plus de 10 MDH.

Cette démarche fait suite, rappelons-le, aux multiples récompenses décernées à GPC, notamment le Label RSE de la CGEM (2013) et le Trophy ALM Ecology (2011). Par ailleurs, sa politique d’approvisionnement en papier GPC s’appuie en outre sur ses sites de recyclage à Meknès (ancienne SIFAP fusionnée avec GPC en 2008) et Kénitra, avec deux machines à papier en production. Pour rappel, GPC est une filiale du Groupe Ynna Holding et le leader du marché marocain des emballages en carton ondulé.

L’entreprise emploie 1.000 collaborateurs et possède 6 sites de production. GPC dispose en outre de 3 centres de montage de plateaux agricoles : un centre de plus de 20 machines à Aït Melloul, un centre de quatre machines à Mohammédia et un centre de quatre machines à Mejjat.

Source : leseco.ma

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *