Culture des baies de goji dans le sud de la France

Eric Marcer, Directeur général de EARL 3A Bio de France, cultive des baies de goji sur une superficie d’un hectare situé sur le pied de la montagne de Canigó, au sud de la France. La saison dernière, il a récolté environ 1,5 tonne. « Cette année, nous espérons récolter deux tonnes », explique Eric.

Selon Eric, une part importante des 40 tonnes de baies de goji achetées chaque année par les consommateurs français contient une grande quantité de résidus de pesticides. «Je veux offrir un produit de qualité.» Les baies cultivées par Eric sont toutes biologiques. « Je ne vends que des petits fruits frais aux détaillants des produits biologiques, en particulier Biocoop. En outre, je ne vends des plants qu’aux producteurs biologiques. Les consommateurs achètent des baies de goji pour améliorer leur santé et doivent donc être biologiques. Ceux qui ne se convertissent pas à la culture biologique ignorent plusieurs risques. »

La caractéristique la plus importante des baies de Goji est qu’elles stimulent la régénération cellulaire. « C’est un antioxydant très puissant. »

En ce qui concerne les baies de goji, Eric est un véritable expert. Avant de démarrer cette activité en 2014, le produit a été étudié pendant cinq ans : une étude de marché et une étude scientifique menée par le laboratoire AkiNao. Il est fier de ça. « Je suis le seul à avoir rassemblé toutes ces informations sur les baies de goji avant de les produire. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *