Vue d’ensemble sur le marché mondial des oranges

oranges

Les producteurs de l’hémisphère nord se préparent pour la fin de la saison des  oranges. Les calibres en Europe étaient plus petits cette saison en raison d’une sécheresse en été.

En Italie, cela s’est traduit par une humeur mitigée sur le marché des oranges. Certains producteurs étaient satisfaits tandis que d’autres l’appelaient une saison modérée. Les prix des oranges espagnoles ont fortement augmenté en partie à cause des spéculations sur les pénuries. L’Egypte se fraye un chemin dans le marché et tente de prendre pied sur les marchés d’exportation tels que l’Europe et la Chine. Les agrumes de ce pays peuvent rivaliser avec l’offre espagnole en matière de prix. Le gouvernement égyptien investit également dans le secteur pour améliorer la qualité de ce produit. Après des années de sécheresse, les producteurs sud-africains attendent avec impatience le début de la saison. Un volume plus important est prévu, bien que la production ne soit pas encore au même niveau qu’avant la sécheresse.

Plus de demande pour les agrumes égyptiens

La saison a débuté en fin novembre. Le début de la saison est déterminé par le gouvernement égyptien. Il y a eu un léger retard au départ dû à la lente maturation des oranges. La demande a toutefois augmenté rapidement. La saison était déjà bien avancée vers Noël.

Les prix du carburant ont augmenté en raison des problèmes de l’économie égyptienne et des changements dans la politique locale. Les coûts de main-d’œuvre et d’emballage étaient également plus élevés. Cela a eu un effet négatif sur les prix des oranges.

Les oranges égyptiennes sont exportées dans le monde entier : Pays-Bas, Allemagne, Roumanie, Pologne, Chine, Sri Lanka, Bangladesh et Russie. Le gouvernement égyptien a récemment lancé un programme visant à prévenir la propagation des maladies. Ils veulent également envoyer des agrumes de meilleure qualité sur le marché, répondant ainsi à toutes les normes requises. Un commerçant dit que la demande est plus élevée cette saison après que les agrumes espagnols ont souffert en raison du mauvais temps. Les marchés d’Europe du Nord en particulier, tels que l’Irlande, le Danemark et la Pologne, exigent plus d’agrumes égyptiens.

Espagne: les producteurs obtiennent des prix élevés

La première moitié de la saison a été caractérisée par des volumes significativement plus faibles de mandarines et d’oranges à Valence. Pendant ce temps, en Andalousie, les niveaux de production étaient comparables au niveau 2016/2017. Bien que les prix au premier semestre étaient déjà élevés en Espagne, les spéculations sur les pénuries d’exportations au cours de la seconde moitié de la saison les ont même poussés plus haut. La récolte en Andalousie a été arrêtée en raison de pluies excessives au cours des trois premières semaines du mois de Mars. Cela a empêché le marché européen d’être inondé d’oranges.

Les exportations d’orange ont augmenté au cours des dernières années. Le marché asiatique, en particulier, est devenu une destination importante pour les agrumes, surtout dans la seconde moitié de la saison. Selon un négociant, des marchés tels que la Chine, Hong Kong, la Malaisie, l’Indonésie, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, le Brésil et le Canada sont essentiels pour les exportations espagnoles. Par rapport à l’année dernière, les exportations vers la Chine ont doublé, passant de 20 000 à 40 000 tonnes.

La Chine a également commencé à importer des oranges égyptiennes à cause de leurs bas prix. Selon le commerçant espagnol, les consommateurs chinois préfèrent les oranges espagnoles. C’est seulement à cause de leur qualité que les exportateurs espagnols peuvent rivaliser avec leur homologue égyptien moins cher. Ces prix élevés perçus par les producteurs rendent les exportations difficiles.

Italie: beaucoup de petits calibres, humeur mitigée

La saison italienne était caractérisée par la sécheresse persistante qui induit des calibres plus petits. La saison des oranges sanguines tire à sa fin. Cela sera suivi par les variétés blondes puis, éventuellement, la saison des importations.

La saison des exportations est terminée, sauf dans quelques cas, explique un commerçant. Ces lots sont destinés aux marchés scandinaves et allemands. Les prix étaient décevants cette saison. Les volumes plus importants des petits calibres signifiaient que les prix étaient plus bas que prévu. C’était une saison moyenne d’orange sanguine, affirme le commerçant.

D’autres commerçants étaient satisfaits de la saison. La demande d’oranges biologiques était bonne malgré les petits calibres. La saison se terminera à mi-avril. Divers commerçants ont indiqué que les dernières variétés seront récoltées dans les prochaines semaines.

Un changement de réglementation signifie que le jus d’orange ne doit plus contenir 12% mais 20% de jus. Ces nouvelles réglementations auront probablement un impact positif sur des pays comme le Brésil et l’Espagne, qui fournissent beaucoup d’oranges à l’industrie des jus. Un producteur sicilien craint que ces nouvelles réglementations aient des conséquences négatives pour l’Italie. Le pays cultive des volumes insuffisants d’agrumes destinés à l’industrie de transformation. Cela signifie que les parts d’importation augmenteront seulement.

La France désire des petits calibres

Il y a beaucoup d’activité sur le marché français, et la demande est forte. Chez un négociant français qui importe des oranges du Portugal, la saison durera jusqu’à la fin de l’été. “La variété actuelle sera encore disponible à la fin du mois d’avril, puis nous passerons au Valencia Late, qui sera en vente pour le reste du printemps et tout l’été.”

“Le rendement du Portugal était normal, les volumes sont donc limités, il y a surtout une pénurie des plus petits calibres, très demandés sur le marché français, car ils sont parfaitement adaptés à la transformation en jus. La demande pour les petites tailles ne cesse de croître. “

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *