Est-ce vraiment important de manger Bio ?

Nous voyons de plus en plus, de fruits et légumes biologiques sur les supermarchés, mais ces sections Bio sont généralement dissimulées par tous les autres fruits et légumes dans les rayons des supermarchés.

Avez-vous déjà entendu parler des organophosphorés ? Ils sont la base de plusieurs pesticides et l’EPA les considère comme extrêmement dangereux pour les personnes, les animaux et les abeilles pollinisatrices.

Les scientifiques, aux USA, ont montré qu’il existe des niveaux significativement plus faibles de ces organophosphorés chez les enfants et les adultes qui mangent principalement des aliments biologiques. Une étude menée par des scientifiques de l’Université de Washington démontre que les enfants qui mangent au moins 75% d’aliments biologiques ont jusqu’à six fois moins d’organophosphates dans leur sang par rapport aux enfants qui mangent des aliments non biologiques.

Il faut noter que les pesticides affectent beaucoup plus les jeunes enfants en croissance que les adultes.

Les résidus des pesticides sont présents quatre à cinq fois plus dans les aliments non biologiques que dans les produits biologiques, mais ce n’est pas tout. Il a été prouvé que les aliments biologiques ont des niveaux de nutriments plus élevés.

Le meilleur pari est de cultiver ses propres légumes et, s’il est possible, ses propres pommes et pêches et d’acheter des légumes biologiques difficiles à cultiver chez soi, comme le céleri.

Le meilleur est d’essayer d’acheter bio pour tout les aliments qu’on ne peut pas faire pousser chez soi et qui retiennent des concentrations importantes de pesticides tel que les pommes, les fraises, les raisins, les épinards, les tomates cerises et les pommes de terre.

Oui, cela importe si vous mangez bio ou non. Le choix?

Avoir un corps avec des niveaux potentiellement dangereux de pesticides qui peuvent causer des problèmes de santé graves ou un corps plus sain avec une immunité contre certaines des plus mortelles maladies.

Certaines de ces découvertes sont extraites du test réalisé par Sharon Tisher, «A Pesticides Quiz and Primer: 2017 Update »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *