Une campagne précoce pour les myrtilles du Chili

myrtille.jpg

La campagne 2016-2017 pour la myrtille  Chilienne a commencé beaucoup plus tôt par rapport à la campagne précédente, mais avec des volumes d’exportation hebdomadaires actuellement inférieurs à ceux de l’an dernier. 

Selon la société Decofrut, les expéditions avaient commencé près d’un mois plus tôt qu’en 2015,  l’ensemble des exportations jusqu’à présent ont été envoyées par fret aérien.

Entre les semaines 33 et 35, ce pays d’Amérique du Sud a exporté 25 tonnes de myrtille fraiche. Le fruit provient des régions métropolitaines, Coquimbo et Valparaiso.

À ce jour, 92% du total des expéditions a été envoyé à l’Extrême-Orient, dont 80% vers la Chine et 20% au Japon. Les volumes restants ont été répartis de manière égale entre les États-Unis et la Colombie.

Les prix des myrtilles chiliennes ont augmenté progressivement au cours des dernières semaines, donnant lieu à un prix moyen de vente de 27,34 dollars par kilo.

Des fruits en provenance du Pérou et du Canada ont également été vendus sur le marché asiatique, bien que les prix aient été  beaucoup plus faibles que ceux des produits chiliens.

Decofrut a affirmé également que les fruits qui ont été livrés à ce jour étaient de bonne qualité interne et externe.

Les estimations de production du secteur ne sont pas encore disponibles, car de nombreuses régions clés du sud n’ont pas encore commencé la récolte.

Au cours de la saison 2015-16, quelque 33 millions de caisses (équivalent à 91,500 tonne) ont été exportées, marquant une baisse de 1% par rapport à l’année précédente.

Le principal marché pour les myrtilles chiliennes était les États-Unis, qui ont reçu les deux tiers du volume total exporté. Par ailleurs, 22% du volume a été expédié vers l’Europe, 9% à l’Extrême-Orient et  3% au Canada.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *