Turquie : dépistage du feu bactérien dans des cultivars de framboises et de blackberry

framboises_et_mures.jpg

Le feu bactérien est la maladie bactérienne la plus destructrice des rosacées à pépin, les plants d’ornements et d’autres espèces. La présente étude a été menée pour déterminer les hôtes résistantes parmi les cultivars de framboise largement cultivées (Willamette, Rubin ve Aksu Red, Heritage, et Royalty) et les cultivars de blackberry (Bursa-1, Bursa-2, Bursa-3, Chester, Loch Ness, and Jumbo) à Erwinia amylovora, qui est l’agent causal de la maladie du feu bactérien.  

Sur les essais conduits sous serres et en plein champs, les plantes ont été inoculées avec deux souches virulentes d’E. amylovora afin d’évaluer si les interactions cultivar souche existent. L’indice de la maladie (%) et de la sévérité de la maladie (%) ont été déterminés en fonction  des symptômes des plantes malades et classés en quatre groupes de susceptibilité HR (Haute résistance), MR (Moyenne résistance), S (Sensibilité), et HS (Haute sensibilité).

Le cultivar de framboise Willamette et celui du blackberry (mûres) Bursa-1 semblent être très sensibles avec une moyenne de 50% pour l’indice de sévérité de la maladie. 

Un des cultivars de framboise, Royalty, était moyennement résistant avec un 25% pour l’indice de sévérité de la maladie. 

C’est la première étude de détermination des réactions de résistance des variétés indigènes et communes de mûres et de framboises contre le feu bactérien en Turquie. Comme la culture des petits fruits rouges s’est étendue à de nouvelles régions et que les superficies sont de plus en plus importantes, une grave épidémie de feu bactérien peut être, potentiellement, beaucoup plus destructrice dans l’avenir. 

Par conséquent, les mesures phytosanitaires sont nécessaires pour prévenir toute nouvelle propagation de la bactérie sur de nouvelles zones de production des mûres ou des framboises.

Cette étude servira de guide initial pour les sélectionneurs et les producteurs pour choisir les cultivars  de framboises et des mûres appropriés en Turquie.

Source : hortidaily.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *