Tomates : l’UE a payé au Maroc un total de 488 millions d’euros en 2017

L’Espagne a acheté au Maroc 46,49 millions de kilos de tomates, en payant 48,06 millions d’euros.

L’Union européenne (UE) a acheté un total de 404,98 millions de kilos de tomates d’une valeur de 487,71 millions d’euros au Maroc en 2017, selon les données du Bureau de la statistique de l’Union Européenne, Eurostat, traité par la Fédération Espagnole des Associations de Producteurs Exportateurs de Fruits, Légumes, Fleurs et Plantes Vivantes (FEPEX).

Ces chiffres représentent une augmentation par rapport à l’année précédente de 3% en volume et de 17% en valeur.

Le Maroc diversifie ses exportations de légumes vers l’UE, totalisant 724,18 millions de kilos et 1,02 million d’euros.

La liste des pays qui ont acheté le plus de tomates l’année dernière au Maroc est menée par la France avec un total de 284 millions de kilos pour lequel elle a payé 347 millions d’euros.

Le deuxième pays de l’UE dans le classement des acheteurs de tomates marocaines en 2017 est le Royaume-Uni, qui a importé du Royaume du Maroc 49,33 millions de kilos de tomates pour 64,04 millions d’euros.

L’Espagne occupe la troisième place, puisqu’en 2017 elle a acheté au Maroc 46,49 millions de kilos de tomates, pour lesquels elle a payé 48,06 millions d’euros.

La liste des gros acheteurs de tomates marocaines est close par les Pays-Bas, avec 24,09 millions de kilos importés en 2017, pour une valeur de 26,74 millions d’euros.

Les importations de tomates de l’UE en provenance de tous les pays hors UE ont fortement augmenté en 2017, atteignant 568 077 millions de kilos, soit 8% de plus qu’en 2016, pour une valeur de 647,7 millions d’euros (+ 22%) , Le Maroc renforce sa position de principal fournisseur communautaire avec 71% du total.

Le deuxième fournisseur de tomates extra-UE est la Turquie, qui a exporté 101,140 millions de kilos (+ 42%) vers l’UE pour une valeur de 104 millions d’euros (+ 63%).

En général, les importations communautaires de légumes en provenance des pays tiers ont augmenté de 1% en volume et de 4% en valeur en 2017 par rapport à l’année précédente, totalisant 2 200 millions de kilos et 2 683 millions d’euros, la tomate et la pomme de terre sont les produits les plus importés ; le Maroc et l’Egypte étant les principaux fournisseurs.

La pomme de terre est le deuxième légume le plus importé de l’UE avec 430,49 millions de kilos (+ 14%) et 160 millions d’euros (+ 4%). L’Egypte a été le principal fournisseur en 2017 avec 220’95 millions de kilos 40% de plus qu’en 2016, supplantant la première place à Israël, dont les exportations de pommes de terre vers l’UE ont totalisé 177,94 millions de kilos, soit 7% de moins qu’en 2016.

L’oignon est le troisième légume le plus importé de l’UE des pays tiers avec 303,42 millions de kilos en 2017, soit 14% de moins qu’en 2016, pour une valeur de 265 millions d’euros (-14%). L’Egypte est le premier fournisseur avec 81 millions de kilos, soit 7% de moins qu’en 2016 et 60 millions d’euros (-5,5%).

Enfin, se trouve l’haricot vert, avec 231,28 millions de kilos (-4%) importés par l’UE en 2017, 4% de moins qu’en 2016 et 544 millions d’euros (-1%), le Maroc étant le principal fournisseur avec 127 01 million de kilos (-20%) et 261 000 euros (+ 0,3%).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *