Tomates : légère baisse des exportations marocaines vers l’UE

Les prix des courgettes cultivées à Almeria pendant la campagne actuelle ont été inférieurs à ceux enregistrés lors de la campagne précédente. L’une des causes de cette baisse des prix à l’origine est le volume plus important qui atteint le marché européen, principale destination des fruits et légumes cultivés par les producteurs d’Almeria.

Comme indiqué dans le dernier rapport sur l’horticulture protégée de l’Observatoire des Prix et des Marchés du Conseil de l’Agriculture, de la Pêche et du Développement Rural du gouvernement andalou, l’Union européenne a reçu, depuis la semaine 40 de l’année dernière (le premier jour d’octobre) 18% de plus de courgettes du Maroc par rapport à la même période la saison dernière ; c’est-à-dire d’octobre à la mi-février.

Au cours de cette période, les producteurs marocains ont exporté 28 568 tonnes de courgettes ; un peu plus de la moitié du volume total autorisé jusqu’à 20 avril. Au cours de la dernière semaine analysée par l’Observatoire des prix et des marchés, les expéditions ont augmenté de 5,4% par rapport à la même période en 2017. Le prix d’entrée était supérieur à 0,63 euro par kilo ; environ 2% de plus que dans la même semaine l’année dernière.

Tomates

Pour les tomates, les expéditions du Maroc vers l’Union européenne restent similaires à celles de l’année dernière; dans certains cas, il y a même eu de légères baisses, à savoir de 0,9%. Depuis octobre 2017, date à laquelle la période d’exportation du Maroc vers l’UE a commencé, jusqu’à la mi-février, 156 749 tonnes sont arrivées dans l’UE. Dans la dernière semaine analysée, le volume expédié a augmenté de 39% par rapport au précédent ; cependant, il est tombé en dessous de celui enregistré en 2017. Le prix d’entrée, qui était de 0,93 euro, était inférieur de 20%.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *