La tempête aura un impact important sur les exportations des fruits rouges marocains

Dans la nuit du 28 février au 1er mars, une violente tempête a frappé le nord du Maroc. Les fruits cultivés dans des tunnels en plastique et des serres, en particulier les fruits rouges, ont été endommagés. L’évaluation des dommages est toujours en cours et sera communiquée par les autorités.

Dans un communiqué de presse de Freshplaza, Nabil Belmkaddem, directeur général de la coopérative marocaine BestBerry, a déclaré que cet aléa aura un impact sur toutes les exportations de baies vers la fin de la saison « Je pense qu’à la fin de la saison, nous verrons une diminution des exportations de fraises de 50% pour la fenêtre de production de mars-avril ».

« La tempête était unique car elle a duré toute la nuit. Même le lendemain matin, nous avons connu des rafales de vent. Les tunnels sont tombés sur le fruit et ont dévasté les plantes. En outre, il y a de fortes pluies qui rendent les fruits inappropriés pour l’exportation. En ce moment, nous attendons l’arrêt de la pluie et espérons sauver une partie de notre récolte. » affirme-t-il.

En plus des fraises, les producteurs de la coopérative BestBerry cultivent des framboises et des myrtilles. « Les plants de framboisiers sont déjà sensibles aux ravageurs et aux maladies. La tempête et les précipitations n’ont pas amélioré leurs perspectives. Nous avons assisté à des plants de myrtilles déracinés par le vent. »

La tempête touchera particulièrement les exportations des provinces du nord de Larache et de Kenitra.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *