Syngenta investit pour le développement du digital au service des agriculteurs

Syngenta souhaite accompagner le monde agricole dans sa révolution numérique. Pour cela, la firme s’entoure de partenaires et met en place des centres d’excellence au service du développement du digital. Elle dispose notamment d’une offre diversifiée d’outils d’aide à la décision pour accompagner les agriculteurs.

Agriculture de précision, capteurs, outils d’aide à la décision (OAD)… le digital révolutionne le monde agricole. Prenant part à cette transformation, Syngenta souhaite « se positionner comme un acteur de l’écosystème digital », précise Quitterie Daire-Gonzalez, directrice commerciale opération de Syngenta France.Grâce à des solutions numériques et à travers différents partenariats, la firme « investit pour favoriser le développement du digital et ainsi aider les agriculteurs à atteindre leur plein potentiel », poursuit Quitterie Daire-Gonzalez. Elle souhaite proposer des services « combinant expertises agronomiques et puissance du digital pour permettre d’optimiser le potentiel des cultures et accompagner les différents acteurs dans la mise en place de pratiques durables ».

Syngenta propose une offre diversifiée d’OAD à destination des agriculteurs tels que Proximaïs pour une optimisation de la stratégie herbicide maïs ou Optibuse, qui accompagne les agriculteurs dans le choix des buses à injection d’air. La firme a également développé plus de services sur son site Internet avec la mise à disposition de fiches concernant les maladies des cultures, les produits proposés et les bonnes pratiques agricoles.

En termes de partenariats, Syngenta est notamment devenue membre du CoFarming mais aussi actionnaire, depuis le début de l’année, d’Api-agro, plateforme d’échange de données françaises et europénnes du secteur agricole.

« L’agriculture digitale est un état d’esprit. Nous l’intégrons à nos process internes aussi bien qu’aux services destinés aux distributeurs et aux agriculteurs », ajoute Quitterie Daire-Gonzalez. Pour accompagner ce développement, la firme a aussi mis en place sept « digital labs » (bientôt huit) partout dans le monde. Ces derniers représentent des « centres d’excellence » où sont étudiées les utilisations potentielles du digital à tous les niveaux : sélection variétale (sélection prédictive par exemple), marketing, développement de solutions pour les agriculteurs…

Source: https://www.terre-net.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *