Quoi? Les araignées ont une personnalité?

araignee3.jpg

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’université McGill, on apprend que non seulement les araignées ont leur propre personnalité, mais aussi que les insecticides pourraient modifier leur comportement. Les pesticides sont-ils plus toxiques que ce qu’on pourrait croire ? Peut-être bien! 

Avouez qu’il est surprenant d’apprendre que même les araignées ont une personnalité ! Selon des scientifiques, les araignées sauteuses ont des types de personnalité qui varient énormément, ce qui fait en sorte que certaines capturent davantage de proies, alors que d’autres sont plus timides quant à la découverte de leur environnement… Après cette fascinante découverte, des chercheurs de l’université McGill se sont posé la question : quand l’humain prend de l’alcool, son comportement se modifie. Est-ce le cas pour une araignée exposée à des pesticides ? Et la réponse est oui !

Les chercheurs se sont donc intéressés aux changements comportementaux observés avant et après que les araignées aient été exposées au Phosmet. Il s’agit d’un insecticide à large spectre utilisé couramment dans les vergers. Ils ont ainsi découvert que ce produit affecte le comportement de l’araignée sauteuse, insecte qui joue un rôle essentiel dans les vergers, puisqu’elle se nourrit des insectes nuisibles qui attaquent et détruisent des fruits. 

La recherche a ainsi permis de comprendre que les insecticides ont une réelle incidence sur le comportement des araignées. La plupart d’entre elles ont une personnalité distincte. Elles attaquent différemment, prennent des risques ou s’aventurent plus ou moins loin. Or, les insecticides rendent les araignées plus imprévisibles et modifient leur façon de chasser l’ennemi. Les chercheurs ont aussi découvert que les pesticides affectent différemment les araignées mâles et les femelles. 

Cette découverte pourrait indéniablement avoir des répercussions quant à la santé des écosystèmes, puisque les araignées se nourrissent d’insectes nuisibles. Les chercheurs espèrent d’ailleurs que ces découvertes permettront de réévaluer le degré de toxicité des insecticides. 

Source :meteomedia.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *