Premier rapport sur la résistance du Botrytis au fluxapyroxad et au fluopyram

La Boscalide, inhibiteur de succinate déshydrogénase (ISDH), a été utilisé dans l’État de Washington entre 2004 et 2010 pour lutter contre la pourriture grise (causée par Botrytis cinerea) et d’autres agents pathogènes, jusqu’à ce que la résistance de B. cinerea au Boscalide a été signalée en 2010.

En raison de cette résistance, de nouveau principes actifs (USDH), tels que Fluxapyroxade, Penthiopyrad et Fluopyram, ont été enregistrés pour les traitements de pré-récolte sur B. cinerea et d’autres pathogènes des fruits à pépins.

Au printemps 2015, des chercheurs de l’Université de l’État de Washington ont mené une étude sur les pommes touchées par la pourriture grise. Ils ont échantillonné des lots à partir de 65 entrepôts d’emballage dans l’État de Washington et obtenu 1.600 isolats sur lesquels ils ont testé la sensibilité aux différents principes actifs.

Une résistance au fluxapyroxade et au fluopyram dans  les populations des B. cinerea au niveau des vergers commerciaux de pommiers dans l’état de Washington a été mise en évidence. Les chercheurs ont rapporté que «ces résultats démontrent qu’il faut utiliser  ces deux matières actives fongicides avec précaution afin d’éviter la sélection rapide des populations résistantes de B. cinerea.”

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *