Pourquoi Bayer veut vraiment acheter Monsanto ?

bayer.jpg

Le géant pharmaceutique et agrochimique Bayer  a fait une offre d’environ 67 milliards de dollars pour acheter la société américaine Monsanto. L’accord, s’il sera effectif, offrirait aux investisseurs de Monsanto 122 dollars par action. L’achat de Monsanto serait largement financé par l’emprunt , ce qui augmentera considérablement le fardeau de la dette totale de Bayer ou de la nouvelle société combinée.

Cela semble être la source d’une grande partie du scepticisme qui accompagne cette offre. Les actions de Bayer ont même chuté d’environ 3 pour cent à l’annonce de la transaction.

Pour comprendre pourquoi Bayer ferait ce pari de l’achat de Monsanto, un indice pourrait résider dans la façon dont les entreprises spécifiques d’organismes génétiquement modifiés (OGM), des pesticides et herbicides agricoles interagissent.

Les cultures OGM sont apparues sur la scène dans les années 1990 et ont donné un nouvel élan à l’agriculture mondiale depuis lors. L’opinion publique a des inquiétudes concernant les effets des OGM sur la santé des humains, mais les évaluations faites par des groupes de recherches tels que National Academy of Sciences ont conclu qu’il n’y a pas encore de base scientifique pour ces craintes. Une autre critique faite à Monsanto c’est que la brevetabilité des souches de cultures OGM crée toutes sortes de conséquencesjuridiques  perverses , car les agriculteurs sont poursuivis en justice suite à des actes banals tels que l’épargne et la replantation des semences.

Toutefois, il y a un point très positif pour les cultures OGM c’est qu’ils ont aidé à protéger l’environnement en réduisant l’utilisation chimique dans l’agriculture. De nouvelles souches de maïs OGM ont été conçues pour résister aux insectes, ce qui rend les pesticides moins nécessaires.  En effet, l’utilisation de pesticides pour ces cultures semble avoir diminué considérablement depuis le début des années 2000. Une méta-analyse en 2014 a conclut que l’introduction des cultures OGM a réduit de 37 pour cent l’utilisation des pesticides et a augmenté de 22 pour cent les rendements des cultures.

Cependant, l’utilisation des herbicides a augmenté avec l’introduction des OGM ceci est dû à la conception de cultures résistantes aux herbicides, ce qui permet aux agriculteurs d’utiliser plus d’herbicides.

Les conséquences sont toujours très contestées. Il est difficile de savoir si les herbicides modernes sont aussi mauvais pour l’environnement que leurs ancêtres. Mais il y a aussi la question du développement de la résistance : la sur-utilisation des OGM et des herbicides peut simplement créer des souches d’insectes et de mauvaises herbes encore plus sévères.

Tout ceci a une relation étroite avec l’offre du géant allemand  de l’Agrochimie. En tant que société de produits chimiques agricoles, Bayer a toute une gamme de pesticides et herbicides reconnus, toutefois le succès des produits OGM de Monsanto fait baisser les ventes de ses pesticides. Dan Charles de NPR (National Public Radio aux Etats Unis)  a rapporté, il y a quelques années, que certains cadres de Monsanto lui ont dit qu’ils pensaient que les fabricants de pesticides en Europe  s’opposent aux OGM pour cette raison.

Il y a un moyen simple de comprendre les incitations de cette  dynamique de Bayer, cette dernière s’accapare 17 pour cent du marché mondial des pesticides (dernières données publiées en 2011), ce qui en fait le deuxième plus grand acteur du monde des pesticides. Par ailleurs, Monsanto ne possède que 7,4 pour cent du marché mondial des pesticides, toutefois elle possède 26 pour cent du marché mondial des semences, ce qui la rend un leader de la filière des semences à l’échelle mondiale. Donc, si vous êtes une société géante avec une importante gamme de pesticides et que les cultures OGM bloquent  l’utilisation de vos pesticides, pourquoi ne pas simplement acheter la société qui produit ces OGM?

Et si les OGM augmentent l’utilisation des herbicides, et que vous avez aussi une gamme d’herbicides, alors tant mieux vous pouvez également augmenter vos revenus dans ce volet.

 

Le bout de fils de l’histoire réside dans le ralentissement de l’économie mondiale, ce qui nuit aux ventes de toutes les sociétés : Les revenus agricoles ont baissé, ce qui impacte négativement les recettes des entreprises qui servent comme fournisseurs des agriculteurs.  Par conséquent les sociétés se focalisent sur l’achat où la fusion avec les concurrents au lieu  d’accentuer le dur travail de recherche et d’innovation nécessaire pour maintenir la  concurrence entre eux. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *