Le pic des volumes de la fraise Californienne s’est étendu jusqu’au mois de juillet

California strawberry a connu une période de production de fraise plus longue que la normale cette saison, avec des volumes légèrement supérieurs à ceux enregistrés en 2016 où une récolte record a été enregistrée.

« Nous sommes certainement sur la bonne voie par rapport à ce stade en 2016 », a déclaré Carolyn O’Donnell, Directrice de la communication à California Strawberry Commission.

« Notre production cette année est un peu en avance, mais rien n’est confirmé jusqu’à la fin de l’année surtout que ceci est conditionné par les pluies qui arrivent ».

Les derniers chiffres montrent que 132 millions de caisses ont été expédiés jusqu’à présent cette saison, contre 129,1 millions à la même période de l’année dernière.

O’Donnell a souligné cependant qu’en 2015, le chiffre à ce stade était de 143 millions de caisses, mais c’était une saison particulièrement précoce en raison du manque de pluie.

« Nous avons vu une très bonne production », a-t-elle déclaré.

« Nous avons des nouvelles variétés qui sont beaucoup plus productives à l’hectare que certaines variétés plus anciennes ».

« Depuis la fin du mois d’avril, nous avons expédié plus de six millions de caisses par semaine, donc nous avons eu 14 semaines avec plus de 6 millions de fraises fraîches. Normalement, à cette période de l’année, nous aurions descendu dans les cinq ou quatre millions. »

O’Donnell a déclaré que la campagne de 2017 avait été un peu retardée en raison des fortes pluies pendant l’hiver, mais a noté qu’il était encore dans la gamme normale.

« C’est juste que notre pic va persister encore pour quelques semaines », a-t-elle déclaré, ajoutant que les meilleurs volumes ont généralement commencé à chuter depuis la première semaine de juillet.

« Nous ne savons pas combien les pluies auraient joué un rôle dans ceci, mais certes nous avons des variétés qui produisent plus de fruits par hectare».

Elle a expliqué que la saison californienne s’est essentiellement achevée une fois que les pluies sont arrivées plus tard dans l’année.

« Vraiment, lorsque nous avons commencé à avoir des pluies, les gens disaient ‘d’accord, cela ne vaut plus la peine’ et ils ont commencé à arracher leurs plantes de la saison”, a-t-elle déclaré.

« C’est pourquoi la production commence à se déplacer vers le sud de la Californie ».

Le marché des États-Unis a connu une bonne demande pour cette saison, a-t-elle ajouté, alors que la consommation par habitant a continué d’augmenter.

O’Donnell a également déclaré que l’industrie californienne a continué d’investir massivement dans l’innovation et a récemment organisé une journée de terrain au Strawberry Center à l’université Cal Poly.

« Nous avons pu démontrer un certain nombre de projets liés à l’identification de différentes variétés qui peuvent résister aux maladies dans le sol et nous avons également beaucoup d’étudiants travaillant sur des solutions d’ingénierie et des solutions d’automatisation pour les producteurs de fraises », a-t-elle déclaré.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *