Pastèques de Chichaoua : Pas d’engrais à « base d’excréments humains », affirme l’ONSSA

Tous les produits agricoles notamment la pastèque, provenant des fermes agricoles relevant du territoire de la province de Chichaoua répondent aux standards de qualité, affirment la Direction régionale de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) de Marrakech-Safi et la Direction provinciale d’agriculture (DPA) de Chichaoua.

Les services techniques du ministère de l’agriculture veillent de près au suivi de toutes les étapes de la production à travers les visites de terrain, les tournées d’inspection et les journées de sensibilisation afin de garantir une qualité supérieure et la sécurité sanitaire des produits agricoles.

Suite aux informations relayées par certains organes de presse locaux et nationaux concernant des odeurs nauséabondes provenant de parcelles de terres agricoles dans la ville de Chichaoua résultant de l’utilisation d’engrais organiques et afin d’éclairer l’opinion publique, l’ONSSA et la DPA précisent qu’il s’agit d’une parcelle de terre agricole ne dépassant pas 03 ha située dans le périmètre urbain de la ville de Chichaoua.

« Cette parcelle de terre agricole n’est pas irriguée par les eaux usées et ne produit pas de pastèques rouges. Elle produit uniquement des légumes tels que l’aubergine, la betterave rouge, la luzerne et les oliviers », explique la même source.

Le communiqué fait savoir que les services provinciaux du ministère de l’agriculture ont mis en place une commission technique qui s’est déplacée sur les lieux pour enquêter, inspecter et prendre des échantillons du sol, de l’eau et du produit végétal des cultures en vue de procéder à des analyses nécessaires dans les laboratoires et s’assurer de leur sécurité sanitaire.

Source : maroc-hebdo.press.ma

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *