Myrtilles : demande en hausse chaque année au Mexique

myrtilles.jpg

Le marché des fruits rouges est très important pour le Mexique. Le pays exporte les myrtilles, les framboises, les mûres et les fraises à divers marchés en Amérique, en Europe et en Asie.

Selon Miguel Méndez, du BQ fruits, la plupart des volumes sont expédiés aux États-Unis, le marché européen quant à lui occupe la deuxième position. “Nous travaillons beaucoup avec les États-Unis, les Pays-Bas, l’Italie, la France, l’Allemagne et l’Asie,” affirme-t-il. Bien que les exportations arrivent jusqu’au Japon, la société vise à conquérir d’autres destinations asiatiques. “Nous ne sommes pas actifs sur le marché chinois, mais nous sommes très intéressés par ce pays et peut-être nos produits y seront  dans l’avenir”, ajoute-il.

Production biologique

La société tente sa chance avec les fruits rouges conduits en culture  biologique. “Nous venons de commencer. Nous avons quelques mûres biologiques, mais nous n’avons toujours pas de produits biologiques pour les autres cultures (framboises, myrtilles ou fraises). Si on arrive à réaliser un bon résultat, nous allons continuer dans cette voie”, déclare Miguel, en expliquant qu’il est conscient des risques inhérents à ce type d’agriculture et de la difficulté de lutter contre les parasites avec des produits non chimiques.

États-Unis et Europe

Les produits de la société sont exportés principalement aux États-Unis et vers l’Europe. “Le marché européen est important pour nous, car nous obtenons une meilleure marge de profit par rapport au marché nord-américain. Aux États-Unis il y a beaucoup de concurrence, il est donc important de maintenir notre présence sur un autre marché,” a-t-il dit. Lorsque le marché des États-Unis est demandeur, la société privilégie cette destination en raison des coûts élevés de la logistique pour les autres destinations, bien que cela devient la meilleure option quand les conditions aux les États-Unis ne sont pas idéales.

Les myrtilles gagnent en popularité

Les myrtilles gagnent en popularité par rapport aux autres produits et cette tendance se reflète sur la superficie. “La demande des myrtilles augmente chaque année”, affirme Miguel. “En opposition aux myrtilles, les framboises connaissent une forte baisse. Il y’a quatre ou cinq ans, les ventes de framboises étaient 40 à 50% plus élevées qu’aujourd’hui.” Miguel déploie que cela réduit les marges de profit, ce qui signifie que de nombreux producteurs se tournent vers les myrtilles, qui ont une  demande plus élevé et qui atteignent de meilleurs prix.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *