Maroc-Union Européenne : l’accord de libre-échange sera-t-il signé un jour ?

maroc drap.jpg

Nous convenons qu’il faille que les pays africains signent aujourd’hui des accords dans quelques secteurs d’activité qui soient, mais prudence puisque certains accords mettent en péril l’économie nationale et handicapent la croissance du pays. Rabat est depuis quelques temps face à cette préoccupation. Faut-il signer l’accord de libre-échange avec l’Union Européenne (UE) ?

Les cinquièmes négociations pour la signature de cet accord viennent d’être différées à la demande de la partie marocaine. Prévu pour le mois de septembre prochain, Rabat estime que ses intérêts ne sont pas garantis pour prendre le large dans une relation d’échange avec l’UE. La signature du présent accord facilitera les mouvements de capitaux et de paiements, ouvrira le secteur des marchés publics, touchera aux droits de propriété industrielle, le développement durable, initiera des mesures sanitaires et phytosanitaires sans oublier la douane et le commerce qui connaitront une grande facilitation désormais. La réticence marocaine face à cet accord est favorisée par la nouvelle politique agricole que promeut le récent accord entre les pays de l’UE, laquelle prévoit que les fruits et légumes seront dédouanés sur la base d’une valeur forfaitaire, donc sans recours à la valeur réelle des produits. Cette nouvelle disposition pour le gouvernement marocain remet en cause le précédent accord datant de l’année 2012. L’entrée en vigueur de cet accord européen étant prévu pour le mois d’octobre prochain, Rabat n’essaierait-il pas de différer les pourparlers sur son accord de libre-échange avec l’UE en vue de voir l’avenir de la nouvelle politique agricole européenne ?

Les Occidentaux ont-ils un réel intérêt à modifier leur nouvelle politique agricole pour contenter le partenaire marocain un peu suspicieux sur la question ? L’issue de ces négociations est très peu certaine aujourd’hui, puisqu’aucun des deux partenaires ne donne l’impression de vouloir lâcher du lest.

Source : www.lemagazinedumanager.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *