Lima prépare le VIII séminaire international des fruits rouges

Sierra y Selva Exportadora continue de parier sur la promotion des fruits rouges comme une alternative innovante et rentable pour les petits producteurs. C’est pourquoi elle organise le VIIIème séminaire international des fruits rouges qui a lieu du 21 au 24 novembre dans les villes de Tacna, Arequipa, Cusco  et Lima.

Selon l’entité, l’objectif de cette manifestation, à laquelle participe des experts nationaux et internationaux, est de montrer les différentes cultures de petits fruits rentables qui peuvent être développées au Pérou, grâce à ses conditions optimales de sol, de climat pour leur production.

“Les myrtilles ont déjà prouvé que notre pays à toutes les conditions nécessaires pour la culture de ces super fruits. C’est aussi une grande opportunité pour les petits producteurs”, a déclaré Alfonso Velasquez Tuesta, PDG de Sierra et Selva Exportadora.

Il a également déclaré que le Pérou connaissait actuellement la possibilité d’un développement important pour les myrtilles, qui sont devenues un succès dans l’approvisionnement péruvien exportable. “Maintenant que les myrtilles sont sur la bonne voie, Sierra y Selva Exportadora lancera une intense campagne pour les framboises (2018) et les mûres (2019) au cours des deux prochaines années, qui ont également une forte demande sur les marchés d’Europe, d’Asie et des Etats-Unis grâce à leurs avantages nutritionnels et leur haute teneur en antioxydants”, a déclaré Velasquez Tuesta.

Il a également déclaré que Sierra Exportadora avait lancé une campagne promotionnelle pour booster les fruits rouges en 2011, et que les résultats étaient évidents et clairement tangibles. L’année dernière, le Pérou avait 3 000 hectares de myrtilles et selon les estimations, d’ici la fin 2017 plus de 4 000 hectares seront consacrés à cette culture. Pendant ce temps, les exportations de myrtilles ont dépassé 230 millions de dollars américains.

“Maintenant c’est au tour des framboises, des mûres et même des cerises, qui, même si elles ne sont pas considérées comme des fruits rouges, sont aussi un produit innovateur que nous avons promu dans notre pays”, a-t-il dit.

En avril dernier, le département du Commerce des États-Unis a déclaré que le Pérou avait commencé à remplacer  plusieurs pays fournisseurs de myrtilles du marché nord-américain, comme l’Argentine, le Chili et le Mexique, qui dominaient ce marché.

Perspectives: fruits rouges et cerises

Des experts nationaux et internationaux analyseront leurs perspectives pour l’industrie des fruits rouges (myrtille, framboise, aguaymanto et mûre) et les cerises sur le marché mondial, ainsi que la situation actuelle de ces fruits au Pérou, leur production et l’évolution de leurs exportations dans le monde au cours des cinq dernières années.

Ce séminaire se déroule dans quatre régions du sud du pays. Il a commencé mardi 21 novembre dans la ville de Tacna et se terminera vendredi 24 novembre dans l’auditorium de Petroperu à Lima.

Ce séminaire international vise également à promouvoir l’entrée des producteurs, des fournisseurs et des exportateurs dans la chaîne nationale de production de fruits rouges.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *