L’Espagne a payé au Maroc 581,6 millions d’euros jusqu’en novembre pour les fruits et légumes

L’Espagne a versé au Maroc, entre le 1er janvier et le 30 novembre 2018, un total de 581,6 millions d’euros pour l’achat des  fruits et légumes, ce qui représente une augmentation de 15%, selon la Fédération espagnole des associations de producteurs exportateurs de fruits, de légumes, de fleurs et de plantes vivantes (FEPEX).

En général, 68% des fruits et légumes importés par l’Espagne jusqu’en novembre 2018 provenaient de pays tiers, pour un total de 1 699 millions d’euros, soit 19% de plus que pendant la même période de l’année précédente.

Les importations espagnoles en provenance du Maroc au cours des onze  mois de 2018 ont enregistré une forte croissance. En effet, on a noté une hausse de 26% des fruits par rapport à la même période de 2017, pour en suite atteindre 318 122 euros, ce qui met donc en évidence une hausse remarquable des fruits rouges, avec  134,5 millions d’euros, soit 94% de plus. Les importations en légumes marocains ont également augmenté de 5% pour atteindre 263,5 millions d’euros, les haricots verts étant les plus importés (+ 8%), suivis du poivron avec 53,3 millions d’euros (-8%) et des tomates  avec 49,6 millions d’euros (+ 20%).

Après le Maroc, les principaux fournisseurs hors UE du marché espagnol sont le Pérou avec 227,3 millions d’euros (+ 32%), le Costa Rica avec 150,8 millions d’euros (+ 10%) et l’Argentine avec 115 millions d’euros (+ 67%).

http://acertamaroc.com/services/certifications/globalg-a-p/formations/

La croissance des importations en provenance des pays tiers contraste avec la diminution de celles en provenance du reste des États membres de l’UE, qui se sont élevées à 807,5 millions d’euros, la France étant le principal fournisseur avec 268,5 millions d’euros (-3%) .

Pour FEPEX, les données d’importation reflètent la mondialisation croissante des marchés espagnol et européen, qui dans le cas de l’Espagne affecte directement la production stratégique en raison de la coïncidence des produits et des calendriers, à la fois sur le marché national et sur le marché de l’UE, destination de la production espagnole.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *