Les tomates marocaines vendues dans les supermarchés d’El Ejido (Espagne)

tomate_maroc.jpg

Selon le journaliste espagnol José Antonio Arcos, le Maroc vend ses tomates dans les supermarchés  d’El Ejido en Almería.

Le journaliste a cité dans son article ” au cœur de la plus grande concentration des serres à l’échelle mondiale, j’ai été surpris par des camions qui  déchargent des tomates marocaines dans un centre de la chaîne allemande Lidl pour les présenter sur ses rayons avec un prix de 0,69 euros le kilo”.

Arcos a déclaré que cette opération fait partie d’une campagne menée par la chaîne de supermarchés avec les slogans : “la qualité n’est pas chère” et “l’achat parfait”.  Arcos a poursuivit dans son article ” cette chaîne de supermarchés doit mettre la pression quelque part afin qu’elle puisse avoir ce prix final de 0,69 Euro. Nous connaissons tous le maillon faible de la chaîne et combien elle peut être serrée”.

Importations en provenance du Maroc

Selon les données du service des statistiques ESTACOM,  durant la période allant de janvier à octobre 2015, l’Espagne a importé du Maroc 20,7 millions de kilos de tomates fraîches, soit le double du volume importé au cours de la même période de l’année précédente, où le volume importé était de  10,95 millions de kilos.  Ce volume correspond au troisième plus grand volume enregistré sur les dix dernières années où 26,06 millions de kilos ont été importées en 2009,  et 23,28 millions de kilos en 2008.

Qu’en est t-il pour Almeria ?

Au cours des dix premiers mois de 2015, Almeria a importé du Maroc un total de 1,07 millions de kilos de tomates.

Il y a dix ans, le Maroc a acheté à Almería 1,59 millions de kilos de tomates en 2006 (de janvier à octobre). Au cours de la même période, c’est à dire du mois de janvier au mois de décembre, Almeria a acheté du Maroc 2,48 millions de kilos de tomates fraiches en 2007, 4,32 millions en 2008, 7,29 en 2009, 5,19 en 2010, 5,3 millions de kilos en 2011, 6,08  en 2012, 6,45 en 2013 et 1,81 millions de kilos  en 2014. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *