Les tomates cultivées sous la lumière rouge ont un goût meilleur

Lorsqu’on expose  partiellement les tomates à la lumière rouge au lieu de la lumière LED rouge / bleue, la production reste la même, mais le score du goût devient plus élevé en raison de la combinaison d’une valeur de réfraction plus élevée.

Ces résultats préliminaires proviennent d’un essai d’éclairage des pépinières Vereijken à Beek en Donk (Hollande). L’essai a eu lieu dans le cadre du projet «Guidance et suivi des innovations énergétiques dans la pratique» de Kas Als Energiebron. Normalement, les tomates de la variété Campari sont exposées ici avec un éclairage SON-T de 180 μmol/m2/S et avec un éclairage LED rouge/bleu de 60 μmol/m2 /S. Dans les deux sections d’essai, l’éclairage est ajusté à 40 μmol / m2 / S rouge /bleu et à 20 μmol/m2/S lumière LED rouge.

D’après les essais précédents à Wageningen UR,  il était déjà évident que l’ajout de lumière rouge sombre à l’éclairage LED ou SON-T augmente la production et la qualité des tomates. L’éclairage rouge sombre ne fait pas partie de la catégorie PAR, mais il a un effet positif sur la photosynthèse et influence la distribution de l’assimilation. Plus d’assimilation va aux fruits. D’après les résultats initiaux de l’essai d’éclairage à la pépinière de tomates, il semble que certains de ces effets positifs sont également constatés lorsqu’aucune lumière rouge sombre n’est ajoutée, mais qu’une partie de l’éclairage existant est fournie à la place. Le procès se déroule jusqu’à la fin d’avril. Le chercheur de WUR, Kees Weerheim, s’attend à ce que l’effet positif sur le goût et la qualité du fruit se poursuive avec une production stable.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. CWHC dit :

    Hortitecnews, thanks a lot for the post.Really thank you! Much obliged.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *