Les autorités françaises détruisent un lot d’haricot vert à cause des résidus de Metamidofos

haricot_vert.png

Les autorités françaises ont procédé à la destruction d’un lot d’haricot vert contenant des résidus de Méthamidophos, selon les données du système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires (RASFF) élaborées par Hortoinfo.

Le lot d’haricot vert en provenance du Kenya a été détruit par les autorités françaises lors des contrôles effectués au niveau des frontières, pour empêcher son accès aux marchés.

Le lot en question contenait 30 fois la limite maximale en résidus de Metamidofos autorisée sur haricot qui est 0,01 mg/kg, alors que l’analyse effectuée a révélée la présence de 0,3 mg/kg de ce pesticide.

Le Méthamidophos est un insecticide-acaricide de la famille des organophosphorés, il possède une action systémique, agit par contact et par ingestion pour contrôler les insectes broyeurs et suceurs.

Chez les humains il provoque une transpiration excessive, des maux de tête, une faiblesse, des étourdissements, des nausées, des vomissements, une salivation excessive, des douleurs à l’estomac, une vision floue et des troubles de l’élocution. Il est interdit dans de nombreux pays, pour toutes les formulations et pour toutes les utilisations, à cause de ses effets dangereux sur la santé humaine et l’environnement.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *