Les agrumes marocains et espagnols en concurence avec les U.S.A au Canada

2-agrumes.jpg

Au canada, la baisse des températures a favorisé la forte consommation des agrumes, un marché caractérisé par une nette préférence pour les petits fruits, notamment les mandarines et les clémentines.

“La consommation des petits fruits au Canada augmente considérablement chaque année, alors que la demande pour les oranges reste stable. Il est à noter que la consommation globale des clémentines augmente considérablement pendant les mois d’hiver par rapport à l’été“, explique Ian Routhier, “la plupart des consommateurs des pays nordiques sont avides des aliments riches en vitamine C.”

“Sans aucun doute, le faible nombre d’heures d’ensoleillement et les températures très basses encouragent les consommateurs à acheter des agrumes. Pour cette raison, les importations des Clémentines en provenance de la méditerranée, principalement du Maroc et en deuxième place de l’Espagne, ont connu une augmentation en novembre et décembre.” 

Pour sa part, le Canada importe également ses agrumes des États-Unis et de la Chine au cours de la saison d’hiver.

Le Maroc, qui est toujours le plus grand exportateur de petits fruits vers Canada, fournit principalement les variétés Orogande et Nuless en plus d’autres variétés locales telles que Sidi Aissa, Larache et Cadoux en début de campagne.

A partir de fin janvier à début février, le Maroc exporte la variété de Clémentine Nour, et termine la campagne avec la Nadorcott (Afourer). Selon Ian Routhier, l’Espagne a toujours le monopole des variétés de clémentines avec feuilles

“Je crois que la concurrence entre les différents pays producteurs deviendra féroce dans les années à venir. Le Maroc a du mal à maintenir sa part de marché au Canada, après l’élaboration d’un plan d’investissement énorme, il y a environ six ans, avec la plantation d’arbres de clémentine et mandarine. Pendant ce temps, l’Espagne poursuit l’augmentation de sa présence sur ce marché pour atténuer l’impact de l’embargo russe, tandis que les exportations vers les États-Unis continuent d’augmenter d’année en année après avoir investi massivement dans de nouveaux projets de plantations, de manutention et de conditionnement “,  affirme-t-il.

L’importateur souligne que “seul le pays en mesure de respecter les normes de qualité les plus élevées va gagner cette bataille, et je peux dire que l’Espagne et le Maroc produisent les meilleurs agrumes en termes de qualité et de goût. Par rapport aux fruits des Etats-Unis, les clémentines marocaines ont de meilleurs calibres et leur couleur est plus attrayante “.

“Le marché canadien est important en termes de consommation par habitant, mais la croissance de la population est limitée. Le potentiel de chaque pays exportateur dépend de la part de marché sur laquelle il est prêt à se battre pour la maintenir,” conclut-il.

Source : freshplaza.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *