Légumes : Le temps froid a un effet négatif sur la production marocaine

Jean-Paul Nuijten de SpecialTom, qui a visité la région d’Agadir la semaine dernière, où la société produit les tomates rondes et allongées, dit: “Le temps froid a eu des effets négatifs sur la production marocaine, tout comme en Espagne. La température est trop faible actuellement par rapport à la même période des années passées. Il en résulte une baisse de la production de tomates, de poivrons et de courgettes “.

Jean-Paul à Agadir

“Les nuits sont froides avec des températures autour de 3 à 6 degrés Celsius et les heures d’ensoleillement ne suffisent pas pour colorer adéquatement les tomates sur les plantes. Il est également visible que de nombreuses plantes souffrent des nuits froides et des températures basses qui entrainent la formation de petits fruits», explique Jean-Paul. “Le marché local est très bon au Maroc en ce moment, les prix sont élevés, et cela constitue une difficulté pour les exportations vers l’Europe. Cela ne concerne pas uniquement les tomates mais aussi les poivrons et les courgettes “.

Les dégâts du froid

“À cause du froid et des virus, une partie importante de la production de courgettes en plein champ a été perdue. Les poivrons ne sont pas acceptablement colorés à cause du froid, ceci a conduit à une offre limitée pour l’exportation», poursuit Jean-Paul. “Il est prévu que cela prendra quelques semaines pour avoir plus de tomates produites. Ensuite, les températures devront être plus élevées et plus constantes, et les températures nocturnes devront augmenter pour que la production puisse s’y remettre. Enfin, le marché des tomates de Santa est presque vide et la demande est très élevée, il faudra un certain temps avant que le marché retourne à la normale. ”

La situation de la courgette sera compliquée pendant cette saison, vu que de nombreux hectares ont été perdus. Il est prévu que le poivron sera de retour à la normale bientôt lorsque les températures deviendront normales », conclut Jean-Paul.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *