Le secteur myrtilles se réjouit de l’accord UE-Mercosur

L’accord,  conclu entre l’UE et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) visant à éliminer les droits de douane entre les 2 parties, est très satisfaisant pour le secteur myrtilles d’Argentine.

À l’heure actuelle, selon les exportateurs argentins les myrtilles sont frappées de droits de douanes allant de 3 à 9%, selon le pays de destination. Avec l’accord UE-Mercosur, ces droits de douanes seront éliminés dans la plupart des pays ou seront réduits de moitié.

L’accord UE-Mercosur (notre info du 02/07/2019) est donc très satisfaisant pour le secteur myrtilles en Argentine. Secteur qui investit et mise sur le développement de la production nationale.

Selon les estimations l’accord UE-Mercosur pourrait entrer en vigeur dans un délai de 2 ans et ses effets intervenir pour la récolte 2021/22.

source : fructidor.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *