Le Maroc représente plus que 30% des importations de légumes de l’UE

station_de_conditionnement.jpg

Les importations des légumes frais de l’UE en provenance des pays tiers ont augmenté de 23% en volume et de 11% en valeur au premier semestre de 2016 par rapport à la même période de 2015, pour atteindre un total de 1,55 millions de tonnes et 1 602 millions d’euros. 

Le Maroc et l’Egypte se distinguent comme principaux fournisseurs non européens et ont également gagné du terrain sur le marché de l’UE, selon les données du bureau des statistiques Eurostat.

Dans la première moitié de 2016, les volumes expédiés par le Maroc et l’Egypte à l’UE ont augmenté respectivement de 13% et 10% par rapport à la même période de 2015, atteignant 482 571 et 250 559 tonnes. Les légumes marocains ont représenté 31% des importations totales de l’UE en provenance des pays tiers dans la première moitié de 2016, tandis que l’Egypte a représenté 15% du total.

En termes de valeur, les importations européennes de légumes en provenance du Maroc ont totalisé 591,6 millions d’euros (+ 10%), ce qui représente 36% de la valeur totale des importations de l’UE en provenance des pays tiers qui s’est élevée à 1.602 millions d’euros.La valeur des importations en provenance d’Égypte a atteint 155,5 millions d’euros.

En ce qui concerne les produits spécifiques, les tomates représentent les stars des exportations de légumes marocains, avec 247,152 tonnes; soit une augmentation de 8% par rapport au premier semestre 2015 et 249,6 millions d’euros (+7%). A noter également l’augmentation des importations des légumes à cosses, principalement les  haricots verts, qui ont enregistré une augmentation de 8% en volume, totalisant 92,615 tonnes.

Quant à l’Egypte, les principaux légumes importés au cours de ladite période ont été les pommes de terre, avec 157,459 tonnes (+ 4%), et les oignons, avec 72,378 tonnes (+ 31%).

Derrière le Maroc et l’Egypte, la Turquie qui représente le troisième fournisseur de légumes frais pour l’UE, avec 237,918 tonnes, en hausse de 3%, avec une forte augmentation des pommes de terre (+ 26%), qui ont  atteint un total de 173,543 tonnes.

Selon FEPEX, la forte croissance des importations de légumes pour l’UE en provenance des pays tiers a un impact direct sur le commerce entre les États membres, qui a été réduit de 1% au cours de cette période.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *