Le Maroc est le principal importateur d’insectes auxiliaires d’Almeria

auxiliaire, insecte, tomate

Au cours des six premiers mois de l’année 2016, les entreprises basées à  Almeria spécialisées dans la lutte biologique ont exporté un total de 405,69 millions d’insectes auxiliaires pour le contrôle biologique des ravageurs et 31 790 ruches de bourdons pour la pollinisation naturelle des plantes, tel que rapporté par le service de la santé animale de l’unité de l’agriculture et de la pêche de la délégation du gouvernement de l’Espagne à Almeria.

 

Ledit organisme a compilé les chiffres des exportations à partir du 1er janvier au 30 juin et a souligné : “nous sommes encore en basse saison en ce qui concerne l’exportation des insectes destinés à la lutte biologique et des ruches de bourdons”, une augmentation du nombre des opérations commerciales devrait bientôt avoir lieu, surtout au cours des mois d’août, septembre et octobre lorsque ces exportations atteignent leurs pics.

 

Destinations

Les principales destinations des sociétés basées à Almeria fournissant des insectes auxiliaires sont le Maroc, l’Algérie, le Canada et la Turquie. Ces pays  utilisent ces insectes auxiliaires principalement pour les cultures de légumières.

 

Quelques nouvelles destinations pour l’exportation d’insectes auxiliaires et des ruches de bourdons comprennent des pays comme l’Arabie saoudite, l’Arménie, la Jordanie, le Honduras, l’Oman, la Tunisie et le Chili.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *