L’Autorité britannique de la concurrence bloque la fusion de Sainsbury’s et d’Asda

L’Autorité britannique de la concurrence (la CMA) a publié aujourd’hui son rapport final sur le projet de fusion entre Asda et Sainsbury’s, dans lequel elle interdit la fusion.

Sur le site Web d’Asda, il est indiqué : « Malgré les avantages manifestes pour le client de la fusion proposée, à la suite des conclusions de la CMA, Asda, la société mère Walmart et Sainsbury’s ont convenu de mettre fin à la procédure. »

La CMA n’est pas d’accord avec ces « avantages manifestes pour les clients », comme l’a déclaré le président du groupe d’enquête, Stuart McIntosh : « C’est notre responsabilité de protéger les millions de personnes qui font leurs courses à Sainsbury’s et à Asda chaque semaine. À la suite de notre enquête approfondie, nous avons constaté que cet accord entraînerait une augmentation des prix, une réduction de la qualité et du choix de produits, ou une expérience en magasin plus médiocre pour tous les acheteurs britanniques. (…) Nous avons conclu qu’il n’existait aucun moyen efficace de répondre à nos préoccupations, mis à part arrêter la fusion. »

Judith McKenna, PDG de Walmart International, a déclaré à propos de la fusion proposée entre Asda et Sainsbury’s : « Depuis le début de la proposition, nous avons clairement expliqué deux choses. Premièrement, le commerce de détail évolue rapidement et nous ne souhaitons pas rester immobile. Deuxièmement, nous veillerons toujours à ce que nos marchés internationaux soient des entreprises locales fortes alimentées par Walmart. Le Royaume-Uni reste l’un des marchés les plus compétitifs au monde et les sept trimestres consécutifs de croissance d’une année à l’autre d’Asda témoigne de sa force, avec une stratégie claire et un leadership ciblé.

« Bien que nous soyons déçus par le rapport final et les conclusions de la CMA, nous nous concentrons maintenant sur le positionnement d’Asda en tant que détaillant britannique fort, au service des clients. Walmart veillera à ce que Asda dispose des ressources nécessaires pour atteindre cet objectif. »

Roger Burnley, PDG d’Asda, a commenté : « Nous sommes déçus de leurs conclusions, mais nous continuerons à trouver des moyens de remettre de l’argent dans les poches des clients et de fournir une qualité et un service excellent sur un marché en constante évolution et exigeant. »

Source : freshplaza.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *