l’APEFEL tire la sonnette d’alarme pour le secteur de la tomate

tomate.jpg

L’association marocaine des producteurs et exportateurs des fruits et légumes (APEFEL) réclame à l’opinion publique et aux professionnels du secteur que la situation de commercialisation de la tomate est demeurée catastrophique et qu’elle a subit plusieurs difficultés durant la campagne en cours, ce qui nécessite, selon ladite association, de déclencher la sonnette d’alarme en vue de protéger ce secteur.

Le communiqué de presse de l’APEFL se présente comme suit :

  • La région de Souss-Massa est une région potentielle pour la production des fruits et légumes au Maroc, notamment la tomate, ce qui reflète l’importance des intervenants de ce secteur à l’échelle de la région.
  • Les professionnels du secteur adhérents à l’APEFEL ont déployé beaucoup d’efforts dans le cadre du Plan Maroc Vert afin de moderniser le secteur tout en respectant les exigences de qualité et le respect de l’environnement.
  • En contre partie, et depuis le mois de novembre 2015, les prix de tomates au niveau du marché de gros d’Inzegane ont connu une forte baisse qu’on peut qualifier de “catastrophique”, ce qui aura une incidence négative sur le secteur  en raison de l’augmentation des coûts de production (engrais, mains d’œuvres …)
  • Cette situation de crise est devenue un lourd fardeau pour les producteurs surtout avec les bas prix enregistrés au niveau des marchés européens qui consommaient  une grande partie de la production destinée à l’export et dont les opérations de conditionnement, transport et distribution coûtent très cher.
  • Suite à cette situation de crise, les professionnels du secteur de la tomate déclenchent la sonnette d’alarme pour protéger ce secteur et pour mettre en place des mesures qui permettront de protéger les producteurs des fluctuations du marché et de les soutenir dans le but d’assurer leur continuité et de maintenir la contribution du secteur des fruits et légumes dans le développement régional et national. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *