L’Afrique du Sud vers une nouvelle année record d’exportation d’agrumes !

L’Afrique du Sud s’attend à ce que les exportations d’agrumes en 2021 établissent un autre record consécutif, en grande partie grâce aux mandarines tardives.

L’Association des producteurs d’agrumes d’Afrique australe ( CGA ) a déclaré que les estimations concernaient 158,7 millions de cartons pour l’Afrique du Sud. L’industrie en 2020 a exporté 146 millions et 130 millions en 2019, ce qui signifie que, si elle est réalisée, la saison 2021 pourrait voir une croissance des exportations de 22% en seulement deux ans.

Eswatini et le Zimbabwe combinés ont également augmenté leurs chiffres d’exportation de 3,9 millions de cartons en 2020 à 4,4 millions de cartons en 2021, soit une augmentation de 13%, portant le volume total de l’Afrique australe à exporter à plus de 163 millions de cartons.

Les oranges et les citrons de Navel ont montré une légère augmentation depuis l’année dernière, tandis que les oranges de Valence (5 %) et les pamplemousses (16%) ont montré une augmentation plus forte.

Les régions productrices d’agrumes tendres devraient afficher la croissance la plus significative, avec environ 30,5 millions de cartons destinés à l’exportation en 2021, soit 29% de plus que l’an dernier.

Les variétés de mandarines tardives, en particulier, se distinguent dans la catégorie des agrumes doux, avec une croissance attendue de 42 pour cent cette année.

Cela étant dit, le président du groupe de discussion sur les agrumes doux a averti que ces estimations pourraient être ajustées à la baisse une fois la saison commencée, car la sécheresse persistante dans le Cap oriental et les conditions extrêmement humides dans les régions de croissance du nord pourraient affecter négativement les volumes d’exportation.

Perspectives à moyen terme des agrumes en Afrique du Sud

Les estimations de récolte à moyen terme indiquent que l’industrie des agrumes devrait continuer à augmenter ses exportations de 300 000 tonnes métriques (MT) supplémentaires au cours des trois prochaines années.

Les projections de croissance pour les agrumes doux, les citrons et les oranges de Valence indiquent à elles seules un montant supplémentaire de 6,8 milliards de rands en devises et la création de 22 250 emplois durables au cours des trois prochaines années.

“Ces chiffres indiquent une croissance phénoménale au sein de l’industrie sud-africaine des agrumes et pour notre économie locale”, a déclaré le CGA.

“La demande de nos produits à l’étranger est un merveilleux témoignage de la qualité des agrumes d’Afrique du Sud. Il ne fait aucun doute que les producteurs d’agrumes investissent massivement pour l’avenir, avec plus de 1 milliard de rands de taxes aux producteurs au cours des quatre prochaines années. la recherche et la technologie pour soutenir l’accès au marché et la transformation, tout en créant un environnement logistique propice au transport des fruits. “

Le CGA a déclaré que pour maximiser le potentiel de l’industrie des agrumes en tant qu’export sud-africain, il lui faudra “que le gouvernement et d’autres parties prenantes jouent leur rôle”.

“Par exemple, nous dépendrons fortement de l’efficacité de nos ports pour réussir à expédier les 13 millions de cartons supplémentaires estimés pour cette année seulement”, a-t-il déclaré. “Nous devrons également travailler main dans la main avec le gouvernement pour sécuriser, maintenir et conserver autant d’occasions d’accès au marché que possible. L’optimisation des conditions d’accès sera essentielle pour la croissance continue de notre industrie.”

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *