La variété Tango (Tang Gold) protégée par l’UE

tango.jpg

Après une telle reconnaissance, il y a maintenant deux administrations (l’UE et le ministère espagnol de l’Agriculture) pour rejeter les demandes du Nadorcott protection SARL et du club des variétés végétales protégées (CVVP).

L’Office communautaire des variétés végétales (OCVV) a décidé le 24 Octobre passée d’accorder à l’Université de Californie sur la protection de la mandarine Tango, qui a été enregistré comme Gold Tang.

Après une telle reconnaissance, il y a maintenant deux administrations (l’UE et le Ministère Espagnol de l’Agriculture, MAGRAMA) pour rejeter les demandes Nadorcott protection SARL et du club des variétés végétale protégée (CVVP), qui ont tenté d’empêcher le processus d’enregistrement agissant en tant propriétaires et gestionnaires de la mandarine Nadorcott. 

C’est deuxième fois, trois avec  la décision antérieure de l’Office des brevets de l’USA où il confirme officiellement que la mandarine dont les droits d’exploitation en Europe sont détenus par Eurosemillas, ou on approuve que Tango est une variété “nouvelle et distincte“ des autres, en plus d’être “homogène et stable”.

Dans les motifs de la décision communautaire, comme dans la précédente prise par l’administration espagnole et celle des États-Unis, il est de nouveau souligné que, en plus de d’autres, traits phénotypiques spécifiques de Tango (Tang Gold) diffèrent “clairement“ de Nadorcott en deux caractéristiques essentielles et de haute valeur agronomique et commerciale: sa double infertilité féminine et masculine, propriétés dont ne disposent pas la variété obtenue au Maroc (Afourer). 

Le fait que Tango ne se pollinise pas (pas de pépins dans le fruit) et qu’il  ne pollinise pas d’autres clémentines (ne génère pas de pépins chez les fruits voisins), contrairement à ce qui se passe avec Nadorcott (Afourer) lorsqu’elle est exposée à la pollinisation croisée avec d’autres variétés. Ceci fait que Tango présente d’importants avantages économiques pour les agriculteurs, les apiculteurs et les entreprises de transformation ainsi que pour l’environnement et la biodiversité. Selon les experts consultés par Eurosemillas et les services juridiques, ces différences empêchent Tango (Gold Tang) d’être considérée comme une variété essentiellement dérivée de Nadorcott (Afourer).

Source : revistamercados.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *