La vague de chaleur réduit de 25% la production d’agrumes à Valence

agrumes.jpg

Le ministère de l’Agriculture espagnole a tenu une réunion avec des représentants du secteur horticole pour analyser le début de la campagne 2015-2016, une analyse qui a révélé, selon les données fournies jusqu’à présent par les organisations les plus représentatives, une baisse significative de la récolte des agrumes en Espagne cette saison.

Selon les informations traitées par les producteurs et les commerciaux et qui ont été communiquées lors de la réunion menée avec le président du fonds espagnol de garantie agricole (FEGA), Ignacio Sánchez, ainsi que d’autres institutions publiques, plusieurs variétés de petits fruits de la première partie de la campagne (Satsuma, les clémentines et Okitsu Nules, etc.) subiront une baisse de production qui va jusqu’à 25% par rapport à la saison précédente. Le volume des oranges quand à lui, en particulier la variété la plus représentative, qui est la Navelina, va enregistrer une réduction de 7% à 10%. 

Les températures extrêmement  élevées qu’a connues la province de Valence au printemps ont eu des conséquences négatives sur la plupart des cultures, en particulier les agrumes, où l’incidence de la chaleur excessive a affecté gravement la nouaison. “Après avoir analysé les premières données du début de la campagne 2015-2016, il s’est révélé que la production agrumicole du pays sera réduite en raison des conditions météorologiques du printemps et de l’été   . Cette réduction de la récolte sera la tendance générale, non seulement en Espagne mais dans toute l’Union européenne “, disent les rapports indépendants fournis par le ministère de l’Agriculture. 

Situation des prix 

La production totale durant la campagne 2015-16 sera d’environ 6,5 millions de tonnes en Espagne. La communauté de Valence représente la plus grande part de ce volume, avec environ 4 millions de tonnes et centralise la majorité des exportations. 

Selon le bureau d’information des prix des agrumes, les prix de la Navelina durant  les premières semaines de la récolte sont relativement faibles et se situent à  0,176 et 0,259 euros le kilogramme. Pendant ce temps, les prix de la mandarine Okitsu, la variété la plus récoltée actuellement, restent stables et varient entre 0.235 et 0.329 entre €/kg. 

Compte tenu de la situation, le président de la section fruits et légumes des coopératives agroalimentaires de l’Espagne, Cirilo Arnandis, a déclaré le 18 septembre que les pertes en termes de rendements des cultures “devraient être exploitées pour alléger la pression sur le marché en améliorant les prix payés aux producteurs”.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *