La nouvelle génération des ennemis naturels

nesidiocoris_tenuis.jpg

Koppert Biological Systems a déjà commencé à travailler sur la nouvelle génération d’ennemis naturels, grâce au lancement, en de janvier, du projet européen de recherche BINGO (élevage et sélection des invertébrées pour la prochaine génération de bio-contrôle).

L’objectif principal de ce projet est d’identifier dans la nature les variations génétiques qui ont un intérêt commercial et de permettre le  développement de nouveaux organismes pour un contrôle biologique plus efficace sur la base des caractéristiques des organismes locaux dans chaque zone de production. Dans la première phase, la recherche s’est concentrée sur l’amélioration de Amblyseius swirskii, Nesidiocoris tenuis et Trichogramma brasicae, qui sont les trois ennemis naturels les plus utilisés dans le commerce pour la lutte biologique contre les ravageurs.

BINGO est aussi un projet pionnier, car pour la première fois, des techniques d’amélioration génétiques sont utilisées pour les insectes bénéfiques par croisement et élevage sélectifs. Ces techniques sont connues et utilisées depuis des siècles aussi bien pour le développement et l’amélioration de nouvelles semences que pour les races de bétail.

Les résultats issus du projet BINGO vont permettre, à l’aide de Koppert, un transfert de l’innovation aux pratiques agricoles via le nouveau centre de recherche et développement à côté de son siège aux Pays-Bas. Les nouvelles installations, qui s’étalent sur plus de 3600 mètres carrés, seront équipées de laboratoires sophistiqués et des chambres d’élevage développées pour expérimenter le comportement de nouveaux ennemis naturels dans des conditions contrôlées de sorte qu’ils peuvent se reproduire en fonction des paramètres de l’humidité et du climat partout dans le monde. 

Le nouveau centre aura un avantage direct dans des zones de production importante telles que Almería, puisque les nouvelles installations seront essentielles pour identifier ou exclure de nouvelles races d’ennemis naturels ayant des intérêts commerciaux.

Ces recherches pourront offrir de nouvelles solutions dans le secteur de la lutte biologique qui sont plus adaptées. “Nous avons tout le nécessaire pour fournir des solutions biologiques sures et naturelles  pour améliorer l’état sanitaire des cultures, leur résistance et leur rendement”, explique Valter Ceppi, directeur commercial de Koppert en Espagne.

Le projet BINGO est considéré par la communauté scientifique internationale comme l’initiative public-privé la plus importante de la recherche en contrôle biologique dans le monde. Ce projet connait la participation de plusieurs centres et organismes de recherche à but non-lucratif de différents pays notamment l’Espagne, l’Allemagne, la France, les Pays-Bas …etc.

Source : fhalmeria.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *