La maladie du « dragon jaune » menace la production agrumicole Européenne

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a confirmé mercredi un « risque élevé » d’introduction de la maladie du huanglongbing (dragon jaune) dans les cultures d’agrumes en Europe.

« Le climat favorable, la présence des agrumes, le potentiel adaptatif des bactéries et la capacité d’établissement des insectes vecteurs en dehors de leur zone d’origine » forment des probabilités élevées d’établissement et de dissémination de la maladie à travers l’Europe.

La maladie du huanglongbing (HLB) est le plus grand ennemi des cultures d’agrumes. Elle provoque des pertes importantes de rendement, une diminution de la qualité des fruits et peut conduire à la mort des arbres.

Actuellement, la région méditerranéenne reste l’une des seules préservées de cette maladie. L’Anses indique qu’il n’existe aucune mesure efficace pour l’éradiquer. Le psylle Trioza erytreae, l’un des deux insectes vecteurs de la bactérie Candidatus Liberibacter spp., à l’origine de la maladie, est « d’ores et déjà présent au Portugal et en Espagne et pourrait répandre la maladie. Celle-ci peut par ailleurs apparaître plusieurs années après l’établissement de l’insecte dans la région.

Cette maladie est déjà établie en Asie du Sud-Est, en Amérique, en Afrique et dans les Antilles. Des actions de sensibilisation auprès des voyageurs qui pourraient passer les frontières sans contrôle avec des des agrumes, et auprès des pépiniéristes sur les risques liés aux agrumes commercialisés en ligne, sont recommandées.

Source : www.freshplaza.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *