La fraise est le produit alimentaire le plus susceptible d’avoir des dépassements de LMR !

fraise.png

“Près de la moitié des produits alimentaires en Europe contiennent des résidus de pesticides, la fraise est le produit le plus susceptible de dépasser les limites maximales de résidus”, a déclaré l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

L’organisme officiel de l’UE a également trouvé des traces de pesticides dans les aliments biologiques, mais il a déclaré que l’analyse de près de 81 000 échantillons de denrées alimentaires a révélé que le risque d’un impact négatif sur la santé était faible.

Plusieurs voix en UE ont affirmé que ces données ont été préoccupantes, en particulier dans les cas où les résidus de plusieurs pesticides sont détectés. Ces voix ont déclaré que les pesticides étaient pour la plupart des cas des fongicides qui sont cancérogènes, et que le travail de recherche doit être accentué surtout sur les conséquences de l’exposition à plusieurs pesticides à la fois.

Le dernier rapport de l’EFSA, données de 2013, a révélé que près de 55 pour cent des échantillons des produits alimentaires dans l’Union européenne et des pays voisins étaient exempts de traces détectables des produits chimiques.

Du 45 pour cent restant,  seulement 1,5 pour cent représentaient des dépassements de LMR.

Le produit alimentaire le plus susceptible d’avoir des dépassements de LMR est la fraise avec un taux de 2,5 pour cent parmi les échantillons inspectés. En effet, la fraise est une culture très sensible aux maladies ce qui augmente la fréquence des traitements visant sa protection.

L’EFSA avait déclaré qu’elle a analysé la présence de 685 pesticides dans 27 pays appartenant à l’UE (en plus de la Norvège et l’Islande) au cours de 2013 et a trouvé des résidus multiples dans 27,3 pour cent des échantillons.

“Pour l’exposition à court terme, le risque pour les citoyens européens exposés à des niveaux nocifs de résidus à travers leur régime alimentaire a été évalué comme faible”, a déclaré l’EFSA dans un communiqué.

“Le dépassement de la limite maximale de résidus n’implique pas nécessairement un dépassement de la limite de sécurité,” a rajouté le communiqué.

Le groupe de défense des consommateurs “Pesticide Action Network“ (PAN) était sceptique, vu que sur huit barquettes de fraises six contenaient des résidus de pesticides.

“En général, la contamination de la nourriture européenne avec des résidus de pesticides reste à un niveau élevé voire même malsain et il n y’a pas de véritable amélioration visible au cours des dernières années,” a  déclaré Martin Dermine de PAN Europe.

Pour les produits biologiques, 15,5 pour cent des échantillons contenaient des pesticides dans les limites légales et pour la plupart des types autorisés pour l’agriculture biologique, mais de 0,8 pour cent représentaient des dépassements des limites maximales des résidus.

Source : reuters.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *