La BAD envisage un prêt de plus d’un milliard de dirhams au Maroc

BAD, irrigation, PAPNEEI, PMV, Prêt

Dans le cadre du programme national d’économie d’eau d’irrigation, la Banque africaine de développement (BAD) envisage un nouveau prêt de plus d’un milliard de dirhams au Maroc.

Présenté au conseil stratégique de la Banque africaine de développement le 30 novembre, un nouveau prêt de 100 millions d’euros, soit un peu plus d’un milliard de dirhams, devrait être accordé prochainement au Maroc. Ce prêt, destiné à soutenir le programme national d’économie d’eau d’irrigation (PAPNEEI-II), vient en complément du Plan Maroc Vert (PMV) et a pour objectif d’atténuer le stress hydrique, constaté depuis quelques années au Maroc.

Le coût total du projet s’élève à 148 millions d’euros (budget TTC), soit environ 1,6 milliard de dirhams. Le royaume avait obtenu, en 2010, un premier prêt de la BAD, à hauteur de 53,59 million d’euros, pour financer la phase I du projet PAPNEEI. Un prêt qui, selon la BAD, avait « permis une amélioration de l’efficience de l’utilisation de l’eau » au royaume.

Pour la Banque africaine de développement, « il devient impératif de gérer efficacement et économiquement les ressources en eau, de plus en plus rares. » L’organisation préconise ainsi une gestion efficace qui passe nécessairement par une utilisation valorisante et durable de l’eau d’irrigation, qui consomme plus de 80 % des ressources en eau mobilisées. « C’est dans ce contexte que le gouvernement marocain a adopté le programme national d’économie de l’eau d’irrigation (PNEEI), qui vise à reconvertir en irrigation localisée une superficie totale de 500 000 hectares » rappelle la BAD.

 

Source : telquel.ma 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *